Nos conseils pour préparer le GR20

Après avoir découvert le GR20 et pu se confronter à ses sentiers, il nous semblait opportun de vous conseiller sur les bonnes pratiques. Le but de cet article est de vous donner le maximum d’informations pour préparer le GR20 au mieux.

Pour ceux qui l’ont loupé, voici notre récit de notre expérience sur le GR20 Nord.

Préparer le GR20 sans s'entraîner = mourir sur les sentiers

Qu’on se le dise, le GR20 c’est physique et venir en Corse comme en terrain conquis c’est sous-estimer ses sentiers et foncer droit dans le mur. Il est donc impératif de préparer le GR20 en s’entraînant en adéquation avec ses capacités.

Sessions de renforcement musculaire et connaître des étirements

La répétition des efforts d’impulsions et de dépassement d’obstacles va accumuler de la fatigue dans vos muscles. Ajoutez à cela les descentes qui vont casser vos fibres musculaires et vous avez le combo pour un beau mal de jambes. Idem pour vos épaules et dos qui seront mis à rude épreuve à force de porter votre sac, d’escalader et de pousser via vos bâtons.

Renforcement musculaire préparer le GR20

Il est donc important de vous lancer dans le renforcement musculaire, mais aussi penser à vous étirer à la fin de vos journées de marche. 

Pour cela je vous conseille ces 2 vidéos, mais il y en a plein d’autres pour :

Réaliser des randonnées sur plusieurs jours

Un important paramètre entre marcher à la journée et réaliser des treks de plusieurs jours est le sac. En effet, entre un poids de quelques kilos et un d’une dizaine de kilos, la différence est notable.

Captain obvious

Il est donc impératif de s’entraîner sur plusieurs jours en consécutifs pour habituer le corps à cet effort. Cela permet aussi de valider que :

  • Votre sac n’est pas trop lourd
  • Les réglages de votre sac sont ok afin de ne pas avoir mal et de bien répartir/porter la charge
  • Votre équipement est complet

Pour les personnes habitant sur Lyon, nous vous invitons à lire notre récit sur nos 3 jours de randonnée dans les Monts du Lyonnais qui nous ont servi d’entraînement.

Travailler le cardio

Ce n’est pas le plus important, mais avoir un minimum de cardio et de souffle peut vous permettre de moins vous arrêter. Vous gagnerez ainsi quelques minutes et une récupération plus rapide de vos efforts.

S’entraîner sur des terrains très techniques

Le GR20 est un terrain très technique avec des parties dans des pierriers, des éboulis, des zones d’escalade…

Sentier technique GR20

Tout cela peut vous fatiguer au niveau musculaire et mental. Il est donc important de savoir à quoi s’attendre et comment appréhender ces difficultés. Prenez ainsi votre courage à 2 mains et entraînez-vous dans des sentiers compliqués.

Apprendre à utiliser des bâtons de marche

Je ne vais pas vous mentir, pour nous les bâtons sont fondamentaux pour réussir le GR20. Que cela soit en montée ou en descentes, leurs efficacités ne sont plus à prouver.

Par contre, il est important de bien savoir les utiliser. Déjà de ne pas les laisser dans le sac comme nous en avons vu… 

Pour plus d’informations sur les bonnes pratiques je vous conseille ces 2 vidéos :

Préparer son GR20 passe bien sûr par l'étude du matériel

Préparer le GR20 sans parler de matériel, c’est compliqué ! Il faut partir bien équipé mais aussi avoir validé son matos en amont. Voici la liste de notre matériel, cela vous donnera une base si vous vous posiez des questions sur quoi amener.

Si vous avez des questions plus précises, on vous invite à les poser en commentaire.

Le camping

  • Une tente 2 places MSR Hubba Hubba NX avec tapis de sol et un chiffon pour essuyer quand elle était vraiment dégueu.
  • Sacs de couchage synthétique avec température de confort de 5°C de Mountain Hardwear 
  • Liners Sea To Summit Reactor
  • Oreillers Sea To Summit Aero Ultralight
  • 1 matelas de sol Thermarest Prolite pour Pierre
  • 1 matelas de sol Sea To Summit Confort Light Insulated pour Laura
  • 2 lampes frontales Petzl Reactik
  • Set de cuisine GSI Outdoor Pinnacle Small
  • 2 bols de 750mL Sea To Summit
  • Réchaud MSR Micro Rocket et une petite bonbonne de gaz
  • Couteau CAC de Tarrerias Bonjean
  • Set de couvert en bois
  • Flasque souple de 600mL pour boire dans la tente durant la nuit
  • Des boules quies
  • Une serviette microfibre chacun
  • une corde pour étendre les affaires mouillées
  • Un ensemble pour laver la vaisselle avec du luffa, du savon de marseille et une serviette pour essuyer

Nos vêtements techniques

Laura

  • Paire de chaussures Merrel Moab FST Mid en Gore-Tex 
  • Paire de tongs
  • Doudoune synthétique Patagonia
  • Imperméable Columbia
  • Haut manche longue en mérinos 200g Icebreaker
  • Haut manche longue léger en synthétique Salomon
  • T-shirt en synthétique
  • Pantalon convertible Columbia
  • Legging Gaya Skin
  • Un buff
  • Paire de gants Windstopper Gore Wear
  • 2 paires de chaussettes de chez Cimalp
    • Une en mérinos
    • Une en synthétique et anti ampoule
  • 2 culottes en mérinos Icebreaker

Pierre

  • Paire de chaussures Merrel Chameleon 7 Mid en Gore-Tex 
  • Paire de tongs
  • Doudoune synthétique RAB Altus
  • Imperméable Marmot Knife Edge Gore-Tex
  • Haut manche longue en mérinos Maille à Part
  • Chemise manche longue en synthétique MEC
  • T-shirt en synthétique
  • Pantalon convertible Prana
  • Short de rechange Salomon
  • 2 paires de chaussettes de chez Cimalp
    • Une en mérinos
    • Une en synthétique et anti ampoule
  • 2 caleçons en mérinos Icebreaker

Le matériel de randonnée et autres

  • Sac Vaude Asymmetric 42L + 8L et une raincover pour Pierre
  • Sac Osprey Aura AG 50L et une raincover pour Laura
  • 1 paire de Bâtons Black Diamond Distance Carbon FLZ
  • 1 paire de Bâtons Black Diamond Distance Plus FLZ
  • 2 poches à eau de 3L
  • 1 casquette chacun
  • Paire de lunettes de soleil polarisée pour Laura
  • Paire de lunettes de soleil photochromique Julbo Dirt 2.0 pour Pierre
  • Des gants pour escalader pour Laura

L’équipement électronique

  • Lumix G80 avec une batterie supplémentaire et un objectif
  • Deux cartes Micro SD de 64Go et 32Go pour le Lumix
  • Trépied Joby Gorilla Pod
  • Go Pro 7 Black avec une batterie supplémentaire
  • Carte Micro SD de 64Go pour la Go Pro
  • Chargeur multi ports USB Aukey pouvant charger 5 appareils en USB en simultané sans perdre en puissance
  • Batterie externe Anker de 13 100mA avec 2 ports USB en sortie
  • Montre GPS Garmin Fenix 3
  • Liseuse Kobo Aura

Une trousse à pharmacie obligatoire

Voici ce que vous vous conseillons pour vous soigner ou améliorer vos conditions :

  • Ibuprofène
  • Doliprane
  • Smecta
  • Pour les ampoules : aiguille et pansements
  • Désinfectant

Hygiène personnelle

Les classiques en restant léger 

  • Brosses à dent
  • Dentifrice
  • Un savon corp et un shampoing solide (moins de place et moins de risque de dégât dans le sac que du liquide)
  • Une crème solaire
  • Du déodorant

Ne pas sous-estimer le GR20 !

Ce n’est pas rien si le GR20 est considéré comme la grande randonnée la plus compliquée et est une référence mondiale. Il faut donc respecter ce sentier.

Ne pas surestimer ses capacités

Oui vous allez côtoyer des gens qui vont faire le GR20 en 8J voir moins. Ne soyez pas tenté de doubler trop d’étapes.

Nous avons rencontré Pierre sur le GR qui nous a fait une remarque très juste : « tu peux commencer à penser à doubler lorsque tu marches plus rapidement que les temps annoncés dans le topoguide.”

En effet, c’est une bonne technique pour pouvoir savoir si l’on est capable de doubler. Sinon cela risque de vous faire passer des journées de randonnée très longues…

Météo changeante

La montagne, ça vous gagne ! Mais surtout c’est hyper changeant en termes de météo. 

Meteo changeante GR20

Pour notre part, on s’est mangé 2 bons orages sur les 2 premières étapes lorsque nous étions arrivés. Une chance que nous n’étions pas en train de marcher comme ce couple qui s’est retrouvé coincé à un passage de rivière…

Pensez donc à vous renseigner sur la météo surtout si vous comptez doubler les étapes, car les orages arrivent souvent en début/milieu d’aprem.

Nos conseils logistique pour préparer le GR20

Combien de jours prévoir ?

Après avoir lu cet article et défini le rythme que vous souhaitez adopter, vous allez maintenant vous demander combien de jours il faudra. Cela va dépendre de beaucoup de facteurs donc c’est à vous de voir ça. Cependant, nous pouvons vous conseiller de prendre une marge d’au moins 3 jours. En effet, la météo peut vous faire défaut tout comme une blessure ou un imprévu.

Comment rejoindre le début du GR20 ?

Suivant le sens de votre GR20, il y a 3 points principaux si vous souhaitez en réaliser une partie ou l’entièreté :
  • Calenzana : côté nord GR20, accessible en bus.
  • Vizzavona : frontière entre GR20 nord et sud, accessible en train.
  • Conca : côté sud GR20, accessible en bus.
Il existe aussi d’autres endroits accessibles par la route, mais ces 3 points marquent le début, le milieu ou la fin du sentier.

Camping et logements

Ah les logements du GR20. Ce n’est pas vraiment une partie de plaisir. Et si vous pensiez que c’était plus simple avec votre tente vous vous trompiez. Clairement vous serez autonome et n’aurez pas besoin de réservation, mais un autre souci s’invite : le peu de places correctes pour les tentes !

Emplacement tente préparer le G20

La crise du logement

Il y a 3 possibilités pour se loger dans les refuges perdus de la montagne Corse :

  • Votre tente perso
  • Une tente louée
  • Un lit dans un refuge (quand les punaises de lit ne sont pas de la partie)

Il y a plusieurs points importants à avoir en-tête pour ne pas se sentir lésé au moment de choisir ou planter votre tente que l’on vous donne en cadeau :

  • Arriver tôt pour choper les places de campings les plus agréables. Elles partent comme neige au soleil.
  • Regarder que les emplacements ne soient pas inondables : privilégier un terrain non humide et où l’eau peut facilement circuler si un orage éclate.
  • Réserver dès votre arrivée les repas pour le soir si vous souhaitez le prendre.

Les refuges que nous avons pratiqués

Voici notre ressenti sur les refuges/bergeries qui nous ont accueillis pendant notre traversée :

Refuge du GR20 Nord

Cela vous donnera une idée plus précise de notre ressenti sur nos différents bivouacs.

Bivouac durant GR20

S’alimenter sur le GR20

Que vous soyez en autonomie partielle ou totale, voire inexistante, l’alimentation après vos randonnées sera un rayon de soleil dans votre journée d’efforts

Pour les autonomes

Suivant la durée que vous voulez passer sur le GR20 vous serez sûrement tenté de ramener votre propre nourriture. 

Alimentation pour préparer le GR20

Il faut bien penser que tout ce que vous prendrez avec vous devra être porté. Mais la bonne nouvelle est que cela va diminuer au fur et à mesure de vos marches !

Chaque refuge possède son coin cuisine avec des réchauds et un minimum de vaisselle (souvent, sale d’ailleurs). Cela permet donc de se passer d’un réchaud et d’une bonbonne de gaz pour alléger le sac.

Des épiceries de refuge moins remplies que les placards de nos parents, true story

Dans tous les refuges, il existe une petite épicerie. La qualité, la quantité et le prix vont clairement dépendre de la difficulté de l’approvisionnement pour le lieu. Si vous voyez des “bonnes affaires”, faites-vous plaisir, car cela risque de ne pas se reproduire.

Manger des pâtes en refuges ?

Et puis il y a évidemment les repas proposés par les gardiens. Que cela soit le petit-déjeuner ou le dîner, les gardiens s’occupent des plats (souvent des pâtes hum hum). Les prix sont grossièrement de 8 € pour le matin et de 20 € pour le soir. La qualité va réellement dépendre du refuge. Nous avons un souvenir gravé à jamais de lasagnes végétariennes exceptionnelles à Onda. C’était le seul repas que nous avons pris en dehors de notre cuisine, jamais testé les petits-déjeuners.

Et nous avons vu des personnes achetées des petits-déjeuners scandaleusement ridicules pour 8 €.

Deliveroo Corse ?

Ce titre racoleur est à moitié une blague ! En effet, ne vous attendez pas à voir un gonze en vélo vous amener un repas en refuge ! Par contre, vous pouvez vous faire livrer des colis dans des endroits où la route passe. Par exemple, à Castel di Vergio ou Vizzavona, il peut être possible de s’arranger avec des commerçants ou des hôtels de les réceptionner chez eux. Il vous sera peut-être demandé une compensation, mais cela peut valoir clairement le coup pour refaire le stock de nourriture !

Préparer le GR20 et le réussir : cela ne dépend pas que de vous !

Nous espérons que ces conseils pour préparer le GR20 vous permettront d’aborder au mieux cette super aventure.

Mais les aléas peuvent faire que vos plans de ne se passent pas comme vous l’aviez prévu. Pour notre part, ce fût un sale virus pour Laura qui nous a obligés à n’effectuer que la partie nord au lieu de la totalité du sentier comme nous l’avions envisagé. Il est donc important d’envisager une porte de secours au cas où 🙂

Si vous avez des questions plus précises, nous vous invitons à nous les poser en commentaire !

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour, ayant fait quatre fois le GR20 en semi autonomie, je confirme la véracité de votre topo très bien fait.
    Cordialement.

    1. Bonjour et merci pour ce retour positif !
      4 fois le GR20 ! On devine que vous aimez véritablement ce sentier
      Pierre

Et toi, tu en penses quoi de ce que tu viens de lire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu