Immersion en van en Occitanie

Afin de préparer notre arrivée au Chili, où l’on souhaite s’acheter un van aménagé, nous avons pensé qu’apprivoiser une de ces bêtes-là ne serait pas du luxe !

Et la région sud-ouest a été élue comme terrain de jeu pour l’expérience 3 jours et 2 nuits. La société de van aménagé Europe in van semblait tout indiquée pour être fournir notre maison mobile temporaire.

Pourquoi un van ?

Durant notre voyage de 4 mois en Amérique du Nord, nous avons discuté avec plusieurs personnes possédant un fourgon/van aménagé. Pour tout vous dire, on était si curieux qu’on en a visité plusieurs 🙂 De là est né notre intérêt pour ce type de transport/hébergement en voyage.

La liberté de bouger

En effet, c’est l’occasion de coupler ces deux aspects. Voyager de cette manière donne plus lieu à l’improvisation et à la découverte que le serait le camping un peu plus classique.

Vous pouvez vous poser où le terrain semble propice. En étant bien sûr respectueux des interdictions et de l’environnement.

D’ailleurs pour trouver des emplacements nous vous conseillons l’application/site park4night. Disponible sur navigateurs iOS ou Android, elle permet de se géolocaliser et de chercher autour de sa position. Plutôt pratique en somme. 🙂

Après bien sûr si on accepte de voyager ainsi, certaines contraintes sont aussi présentes. Le van n’est pas le moyen parfait (mais il n’y en existe pas vraiment).

La semi-autonomie a ses limites

L’avantage d’un van est que cela permet de s’affranchir d’un endroit aménagé où dormir. Cependant qui dit hors des campings, dit aussi pas de sanitaire/douche à part si vous possédez des toilettes sèches et une douche solaire. Mais dans ce cas-là, vous avez plutôt un van deluxe, bande de chanceux !

En effet les vans, étant plus petits que les camping-cars, sont rarement pourvus de ces deux composantes. Cela peut être un point difficile pour les personnes habituées à ce confort. Rappelons-nous de ce temps pas si lointain où les W.C. n’étaient pas légion… Pour la toilette ,un gant et une bassine font aussi l’affaire de manière ponctuelle !

Pour les toilettes, je ne vais pas vous faire un dessin. Pensez juste à couvrir le tout de cailloux/roches. 😉

Van ou Camping-car plutôt ?

Après cela dépend bien sûr de comment on aime et on veut voyager.

Le van étant plus compacte, il permet de se déplacer plus facilement dans les villes qu’avec un camping-car. Pour ceux qui ne sont pas trop haut, pratique aussi pour se garer dans des stationnements souterrains classiques. C’est donc un gros point positif en termes de logistique.

C’est notamment un moyen de voyager léger, car on emporte le strict minimum dans un van. Notre côté minimaliste est satisfait sur ce point-là. 😉 Et ce peut aussi être un beau défi pour ceux s’essayant à cette pratique.

Par contre, si vous aimez voyager avec plus de confort, alors le camping-car sera pour vous avec un espace souvent plus grand, des toilettes et des douches.

Et ça marche comment ?

Le van que nous avons eu avec Europe-in-van est un Fiat Scudo. Totalement aménagé, nous avons pu profiter de tous ses équipements pendant 3 jours et 2 nuits. Vous voulez découvrir la bête ? Dans ce cas, rendez-vous dans notre VLOG en fin d’article. 😀

Premier contact avec le van Récupération du van Europe in van avec Julien

Notre itinéraire

Nous avons fait une boucle au départ de Toulouse. Mais avant de prendre la route bille en tête, on s’est demandé où aller, car ce n’est pas une région que nous connaissons bien !

Beaucoup de possibilités !

Le gros point fort de Toulouse est que c’est très central comme départ. Les endroits visités ont été choisis, car la météo était plus agréable que dans les autres coins.

On avait pensé initialement aux 4 itinéraires suivants :

  • Parc national des Pyrénées : balade dans la réserve de Néouville, passage au pic du midi et au grand Tourmalet.
  • Boucle incluant Castres, le parc national du Haut-Languedoc et retour sur Toulouse via Carcassonne et sa cité médiévale.
  • Passage sur Carcassonne, Narbonne et le parc national du Narbonnais
  • Remonter sur Cahors dans le Lot, profiter du parc national du Quercy, visiter des caves de Cahors et pousser jusqu’à Rocamadour.

Comme vous pouvez le constater il y en a pour tous les goûts : sportifs avec les Pyrénées, pittoresque avec Carcassonne, ensoleillé avec Narbonne et œnologique avec le Quercy.

Finalement, notre choix s’est porté sur le trajet Castres->Parc du Haut Languedoc->Carcassonne.

Voici notre itinéraire jour par jour avec nos coups de cœur et conseils de visite ! 🙂

Jour 1 : Castres et le parc du Haut Languedoc

Direction Castres avec un arrêt dans les halles de la ville. Ici nous avons pu acheter dans des boutiques, des olives, du fromage local et d’autres emplettes pour le voyage. On vous conseille vivement L’épicerie (c’est son nom) qui propose plusieurs produits en vrac (huile, olive, noix, fruits secs…) et accepte les contenants réutilisables !

Piment d’Espelette aux halles de Castres Tellement de roqueforts différent aux halles de Castres !

On retrouve vraiment des produits de qualité et c’est un passage conseillé pour découvrir la gastronomie locale. Après cet interlude gourmand, nous sommes allés chercher un endroit pour manger notre pique-nique. On en a profité pour vagabonder dans cette jolie ville.

L'Agout à Castres

Finalement notre choix s’est porté sur les bancs du jardin du musée Goya d’art hispanique. Comme il se situe juste sur le bord de la rivière l’Agout, nous étions bercés par les bruits des fontaines et du cours d’eau.

Jardins du musée Goya d’art hispanique à Castres

Les ruelles de Castres sont charmantes et offrent de belles opportunités de découvertes pour une balade en ville de quelques heures.

Nous avons retrouvé le van pour prendre la route du Parc du Haut Languedoc.

Sur celle-ci se profilent des beaux lacs lovés entre des forêts et des ponts. Parfaits pour des arrêts photos et détente.

Lac du parc du Haut LanguedocLac du parc du Haut Languedoc

Finalement, notre premier point de chute pour dormir fut Rieumajou. On a découvert cet endroit grâce à park4night et nous vous le recommandons. Sur place se trouvent des sanitaires, des douches chaudes, une base nautique et des emplacements sur pelouse gratuits pour 48 h. Que demander de plus ? C’est presque trop facile !

Apéritif à RiemajouLac de la Raviège

De plus non loin de là vous pourrez passer devant la source originelle de la fameuse eau pétillante Salvetat.

Source de la Salvetat

Jour 2 : Les vignes de Saint-Chinian, Roquebrun et du Minervois

Un réveil sous la pluie nous attendait, chacun a profité d’une matinée détente dans le van : lecture pour Pierre et apprentissage de l’espagnol pour Laura.

Après avoir mangé, nous sommes partis en direction de Saint-Chinian à la recherche d’un peu de soleil dans ce monde de nuage.

En amorçant la descente, le beau ciel bleu du sud de la France est venu à notre rencontre. Arrivé sur Saint-Chinian et ses vignes nous marchons dans la ville après un détour par la maison des vignerons.

Saint-Chinian

C’est vers Roquebrun que notre van nous a menés ensuite.

En longeant les vignes déjà récoltées de ce terroir, nous avons atterri sur un des plus charmants villages qu’il nous ait été donné de voir. Ce petit écrin de beauté typiquement français nous a donné la nostalgie de nos petits villages d’ici. Ceux qui nous avaient cruellement manqué lorsque nous étions en Amérique du Nord !

Roquebrun

Roquebrun

Après cette visite, nous nous rendons à notre dernier point de chute pour la nuit à Villeneuve-Minervois, dans le pays de la truffe.

Cette aire est surtout prévue pour les camping-cars avec la possibilité de stationner sur place pour maximum 48 h et gratuitement. Le cadre est clairement moins glamour que la veille. Cette fois-ci, c’est un parking bétonné, sans douche, avec des sanitaires basiques (entendez ici toilettes turques) publics et un emplacement plus étroit à côté d’autres camping-car. Il y a cependant une médiathèque aux abords avec un wifi et accès à l’eau potable. Pas grave, on va se balader le soir venu dans le village déserté et Laura en profite pour prendre quelques photos de nuit de l’église.

 

Villeneuve-Minervois

Jour 3 : Dégustation de vin et cité médiévale de Carcassonne

Même si la météo n’est pas flamboyante elle est tout de même plus agréable que la veille. Cela ne nous empêche pas de prendre notre temps pour décoller.

On passe au Château du Brau pour goûter les blancs de ce domaine et ramener une bouteille à boire le soir sur Toulouse.

Un très bon accueil nous est fait et la dégustation s’éternise un peu ce qui fait que l’on quitte le vignoble plus tard que prévu.

Chateau du Brau Chateau du Brau

Cela nous fait arriver pas super tôt sur Carcassonne malheureusement.

Le temps de se garer dans un parking gratuit trouvé sur park4night et de manger au restaurant 104 (que l’on vous recommande fortement pour des options végétaliennes) il est déjà 13 h 30. Cela nous « laisse » une grosse heure pour visiter la cité médiévale.

Cité de Carcassonne

Cité de Carcassonne

Ce mini village est très surprenant ! Ces rues étroites et pavées transportent les visiteurs vers un autre temps. Mais ses nombreuses boutiques et restaurants touristiques rappellent que nous sommes bien au XXI siècle. Qu’à cela ne tienne, la cité a su garder son charme !

Cité de Carcassonne Cité de Carcassonne

Cité de Carcassonne

Ce petit tour finit, il est l’heure de reprendre la route vers Toulouse afin de rendre le van sans retard.

Retour d’expérience 

Nous sommes vraiment très satisfaits de cette première immersion de voyage en van aménagé. Qui plus est dans un contexte moins favorable en termes de condition météorologique.

Des dodos de qualité

Le confort est un cran au-dessus d’une tente en termes de chaleur de couchage. En plus, un vrai matelas permet de dormir bien plus confortablement et amoureusement que chacun avec son matelas de sol. L’intérieur étant bien isolé de la luminosité nous avons pu passer une bonne nuit même sous le lampadaire à Villeneuve-Minervois.

« Chill Time » lors de la pluie

Le luxe ultime restera notre matinée repos lors de la pluie dans le parc du Haut Languedoc. On était chacun d’un côté de la table sur une banquette à vaquer à nos occupations. On pouvait se coucher chacun de son côté si on le désirait pour lire ou travailler. Pratique aussi pour une sieste rapide si on ne veut pas déplier le lit. 🙂

Cuisiner au sec

Une autre phobie du campeur est de cuisiner ou manger sous la pluie ou dans sa tente. Et bien vous voilà sauvé avec un van. Vous pouvez rester au sec pour les deux !

Attention cependant de bien aérer pour évacuer les mauvaises odeurs. 😉

Le coût engagé

Voyager en van peut aussi avoir un avantage financier. Si comme nous vous arrivez à trouver des emplacements gratuits, vous ne paierez que les frais propres à un transport par voiture soit le carburant et les péages. Et la location du van bien sûr 😉

Libéré, délivré

Et si le plus gros avantage d’un van aménagé n’est pas tout simplement la liberté ? Celle-là même qui nous anime à partir en vacance, à s’évader dans des endroits inconnus et à tracer la route jusqu’au prochain arrêt pour dormir.

Après réflexion, c’est ce point qui nous a conquis le plus dans cette approche du voyage.

Et les désavantages ?

On n’en voit pas beaucoup, mais ce qui pourrait gêner certaines personnes est la conduite parfois plus difficile qu’une voiture classique. Par exemple à Carcassonne, Laura se rappellera d’une manœuvre pour s’engager dans une petite rue. Le stationnement peut aussi être plus compliqué dans certains cas de figure.

Idem à bien avoir le réflexe de vérifier les hauteurs avant de prendre certaines voies.

En définitive, voyager en van c’est voyager libre. Conduire sa maison où bon nous semble.

Et ça on aime beaucoup chez Deux Évadés 🙂

Notre VLOG

Pour parfaire cet article nous vous proposons de regarder cette vidéo qui illustre plus précisément le séjour dans le van que nous avons eux avec Europe in van. On explique les équipements fournis, les configurations intérieures possibles et des tranches de vie de notre expérience personnelle !

Avez vous déjà testé le voyage en van aménagé ?

*cet article est issu d’un partenariat entre Deux Évadés et Europe In Van. Cependant nous avons gardé la sincérité chère à notre blogue pour le rédiger*

7 responses to “Immersion en van en Occitanie”

  1. J’adore votre blogue !! On a loué un véhicule comme ça quand on est allés en Islande. Le bonheur et la liberté pendant 2 semaines ! On avait souvent l’impression d’être seuls au monde ! Notre liste de destinations de rêve s’allonge depuis qu’on lit votre blogue. 🙂

  2. Itinera magica dit :

    J’adore l’occitanie donc votre périple me parle ! Pour le van aménagé et la liberté qu’il procure, on y pense de plus en plus. C’est vrai que c’est super tentant. Déjà, on a aménagé une Option couchette dans notre voiture ! On fait un Road Trip alpin autonome fin octobre, avec 2 nuits voiture pour 1 nuit hôtel.
    La seule chose qui me gêne beaucoup, c’est la multiplication des « cacas sauvages » dans la nature. On en voit de plus en plus et outre l’aspect déplaisant, j’ai peur de pollutions, contaminations des eaux, etc, je trouve pas ça écolo du tout. Du coup je me dis qu’autant un pipi sauvage ça passe, pour la grosse commission je préfère trouver des stations service, toilettes publiques, toilettes de bar, etc 🙂

    • Deux Évadés Deux Évadés dit :

      C’est super d’avoir pu aménager votre voiture pour avoir un peu plus d’autonomie ! Effectivement, je comprend ton point de vue sur les « cacas sauvages »… Nous n’avons pas été confronté à ce problème pendant notre courte expérience car nous avons toujours trouvé des emplacements où dormir avec toilettes. Mais c’est sûr que nous allons y être confronté pendant notre voyage au Chili!
      Je pense qu’on va se prémunir d’une petite pelle qui nous permettra d’enterrer nos grosses commissions et laisser les endroits « propres ». De toute façon, c’est compostable, je pense? Donc ça devrait se dégrader correctement dans la nature… Enfin, je vais creuser un peu sur le sujet quand même 😉

  3. J’ai voyagé en voiture aménagée en Nouvelle Zélande en 2009 et ai adoré aussi! Cette liberté d’arrêt selon la beauté du paysage et la facilité de déplacement à ses propres horaires. Je n’imagine plus vraiment une autre façon de voyager dans certains pays: j’imagine un beau road-trip aux USA et le nord du Canada par exemple…
    Je suis sûre que vous aurez de merveilleux moments à partager depuis le Chili en choisissant cette manière de voyager.
    Ravie de voir que vous avez pu en profiter en France déjà!

    Belle route à vous et beau Chili dans 8 jours! Hâte de vous suivre dans mon pays de coeur!

Discutons ensemble !