La côte chilienne et ses merveilles

La côte chilienne, avec ses 4 000 kilomètres bordés par l’océan Atlantique a été un extraordinaire terrain de découverte pour nous pendant 6 mois. Nous avons arpenté le sud de Santiago à la Terre de Feu en van aménagé puis le Nord jusqu’à son extrémité Arica en bus et le parc Lauca. La période en van nous a donné une grande liberté dans cette immensité et d’accéder des lieux inatteignables en autobus. Nous vous livrons nos coups de cœur du Nord au Sud du Chili.

La côte chilienne et ses merveilles Deux Évadés

Les endroits de la côte chilienne à ne pas rater : le Nord !

Iquique

Iquique sera une étape nécessaire si vous souhaitez visiter les mines abandonnées de Humberstone y Santa Laura.

Nous avons découvert son centre en une journée et ce fut une agréable ballade urbaine dans notre périple nord-chilien. 

Iquique

Déjà, son architecture néo-colonialiste nous a beaucoup rappelé Cuba avec des façades aussi colorées sous des airs mal entretenus. Cela ne vous fait pas rêver ? Il faut y être pour absorber cet environnement si authentique ! La ville est peu touristique donc la sensation d’immersion est d’autant plus prégnante quand on s’y balade. 

Iquique

Cela reste pour nous le souvenir le plus urbain de la côte chilienne.

À voir — À faire

  • Le musée régional : avec ses collections préhistoriques (les sols du nord Chili sont très riches de fossiles et autres squelettes d’animaux préhistoriques) et d’Histoire contemporaine et moderne du Chili. 
  • La Torre del reloj : en plein centre-ville, impossible de la manquer ! Elle domine la cité. 
  • La escuela Santa Maria, lieu tristement célèbre du massacre des miniers de la région en grève.
  • Longer la plage Cavancha sur le sentier piéton aménagé.

Et pour les plus motivés escalader la dune de sable qui surplombe Iquique, un peu le Pilat chilien (un peu on a dit). Un rappel que la ville est cernée par l’Océan d’un côté et le désert de l’autre.

Le parc national Pan de Azucar et Chañaral

Le parc national Pan de Azucar nous faisait de l’œil. On en avait lu que du bien et malgré la difficulté que l’on a eue pour le rejoindre maintenant que l’on n’avait plus le van, l’attente en valait bien la peine. Après une traversée du parc à pied sur un sentier de poussière et de sable, entre des cactus aussi impressionnants que loufoques, nous arrivons au bord d’une falaise surplombant l’océan. Ce souvenir restera sûrement l’un des plus impérissables de notre voyage en Amérique du Sud. 

Profitez de votre passage pour vous arrêter sur la plage à l’entrée du parc. Le soir vous pourrez y voir tous les petits bateaux de pêcheur accostés et surtout un beau coucher de soleil par-dessus l’horizon infini du Pacifique. 

Pan de Azucar Chile

Chañaral est la ville la plus proche du parc donc un point incontournable pour y accéder. Nous y avons séjourné en couchsurfing. Même si Chañaral présente peu d’intérêt nous avons pu profiter d’une balade en fin de journée sur le passage piétonnier côtier pour admirer les dernières lueurs du soleil

Cela restera pour nous le summum de la côte chilienne sauvage et aride comme on se l’imagine !

Région de Coquimbo

Notre dernier road trip en van nous a menés à La Vallée de l’Elqui. Sur la route entre ce point et Santiago, nous avons longé la côte de Coquimbo. Et encore une fois, nous avons découvert des paysages sublimes. On peut dire que nous avons gardé de beaux clichés souvenirs de ces étapes.

Quelques arrêts à noter

  • La plage de Pichidangui : Une balade côtière très minérale.
  • Le Sanctuaire de la Nature Lagune Conchali : Un super lieu pour observer les oiseaux ! 

Punta de lobos

Pichilemu a été une de nos premières étapes en partant de Santiago avec notre van en novembre 2017. C’était le début de l’été en Amérique du Sud et même si l’eau était certainement assez fraîche on a pu apprécier le spectacle de l’apprentissage de nombreux surfeurs ce jour-là. Punta de lobos est un peu à l’écart de la ville, mais c’est un superbe promontoire pour observer l’océan et surtout le coucher de soleil. La rue était bondée de locaux profitant de leur dimanche en pleine journée, mais le soir venu c’était très tranquille. Nous avons alors dormi sur place et c’était un réel plaisir de se réveiller le matin avec le son des vagues. 

En résumé le spot le plus hipster et surfer que la côte chilienne nous a présenté !

Pichilemu Chili

Direction la côte chilienne Patagonne !

Valdivia, les portes de la Patagonie

C’est une des dernières bourgades du sud du Chili avant d’entrer en Patagonie. Nous avons largement apprécié sa douceur de vivre. C’est une belle ville étudiante avec de nombreux bars, des restaurants sympathiques. On se rappelle notamment des bières de la micro El Growler !

Sur les bons conseils de Français résidents à Valdivia, nous avons découvert une Cidrerie artisanale à Punucapa ! Que l’on a pu déguster accompagnée de bugnes maisons vendues par une dame âgée bien sympathique. 🙂 

Valdivia Punucapa Chili

Puis à la recherche d’un coin où dormir, nous nous sommes finalement échoués sur la plage Pilolcura. Une des plus belles plages que nous ayons vues de la côte chilienne. Des falaises fracassées par le vent et l’eau sous un ciel dramatique, cela donne une ambiance indéfinissable.    

Valdivia, Deux évadés

L’île de Chiloé

Nous avons fini l’année 2017 sur l’île de Chiloé ! Aux portes de la Patagonie chilienne, Chiloé est une vraie perle qui nous a apporté beaucoup de plaisir. 

Parmi les moments forts, nous nous souvenons de ce matin où nous avons pu observer de nombreux dauphins jouer dans les vagues. On avait dormi dans un coin loin de tout dans le nord de l’île en haut d’une falaise avec une vue merveilleuse sur l’océan. Cette surprise au réveil n’était que la cerise sur la gâteau. 

Chiloé Deux évadés

Les fjords le long de la Carretera Austral et la traversée en ferry

On en a beaucoup parlé sur le blog, mais on le répète la Patagonie a sûrement été une partie incroyable de notre périple en Amérique du Sud. Le dépaysement total, des montagnes, des glaciers, des parcs magnifiques. On y a vécu nos plus beaux moments en van, car le sentiment de liberté de ce mode de voyage était complètement décuplé dans cet environnement parfois si isolé. C’était d’autant plus intense, en effet la Carretera Austral suit la côte chilienne qui apporte une touche esthétique à cet itinéraire ! De plus, nous avons dû prendre plusieurs ferries sur cette route à cause de travaux ou autres.

Nous avons d’ailleurs fini ce périple en prenant le ferry pendant plus de 40 h pour traverser les fjords de la Patagonie de Puerto Yungai à Puerto Natales en direction de Torres del Paine. C’était plusieurs centaines de kilomètres à voguer sur les voies maritimes mouvementées de cette partie du globe. Nous avons de plus fait une courte escale à Puerto Eden, un village de pêcheurs de 250 habitants, dont les seules liaisons avec le reste du monde sont les ferries qui les approvisionnent.   

On espère que ce tour d’horizon de la côte chilienne vous aura fait voyager. On vous invite à retrouver les informations pratiques sur les destinations évoquées dans les articles mentionnés. 

Cet article a 2 commentaires

  1. Ça a l’air très beau comme coin du Chili, merci pour la découverte !! Et les dauphins au petit déjeuner, ça devait être trop beau à regarder 😀 😀 😀 !!!! Merci pour ce bel article !!

    1. Merci pour ton message Amandine ! Effectivement, c’est un beau pays avec pleins de découvertes ! 😉
      Laura

Et toi, tu en penses quoi de ce que tu viens de lire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu