Découvrir la Patagonie chilienne avec la Carretera Austral

La carretera austral est une des routes mythiques des voyageurs d’Amérique du Sud. Nous avons parcouru 900 kms (sur 1100kms au total) durant notre périple en van au Chili de Chaitén jusqu’à Puerto Yungay, ainsi dans le sens nord-sud. Voici notre itinéraire approximatif pour vous donner un ordre d’idée.

Pendant 19 jours nous avons eu le temps de l’appréhender et ainsi de connaître un peu plus la Patagonie chilienne !

Pourquoi cette route ?

Une « autoroute » chargée d’histoire. Sur les cartes routières, il s’agit de la ruta 7.

Elle a été initiée pendant la dictature pour relier les zones les moins peuplées du sud chilien. En effet cette partie, étant isolée, avait tissé des liens économiques importants avec l’Argentine. Mais bien sûr, cela n’était pas du goût du gouvernement chilien.

D’un point de vue géographique, cette route part de Puerto Montt et se finit à O’Higgins (ci-dessous l’itinéraire qui reste au Chili).

Elle n’est pas bétonnée partout. Certains passages sont des pistes de ripio (concassé), mais ne nécessite pas obligatoirement un 4×4 pour y circuler. Cela sera plus confortable d’avoir un SUV qu’une berline bien sûr. Nous l’avons fait avec notre van sans soucis. De plus, le gouvernement est en train d’asphalter de nouvelles portions donc cela va en s’améliorant. Jusqu’à Coyhaique presque tout est bitumé. Après cela, ce n’est plus la même 😀

Nos bons plans course/repas/dodo

Un peu dur au premier abord de se retrouver dans la carretera austral à cause de son immensité et le peu d’informations sur place. On va donc vous proposer ce qui nous semble être des bons plans.

Course

Les courses sont parfois compliquées sur la carretera austral. Plus on descend dans le sud et plus cela devient difficile de trouver des fruits et légumes de qualité et à des prix corrects. Idem pour les denrées alimentaires et de première nécessité.

Voici donc les endroits qui nous semblent un bon moyen de se procurer des vivres et autres :

  • Chaitén dans les petits commerces
  • Puerto Cisnes dans les petits commerces
  • Puerto Aysén, présence d’un Unimarc
  • Coyhaique, présence de beaucoup de mercado et un supermarché Unimarc

À éviter pour se ravitailler : La Junta que l’on a trouvé bien chère. Cela est vrai pour les provisions, mais aussi le gasoil qui était à 720 pesos !!!!!! (570 en temps normal)

Repas

Nous n’avons pas fait beaucoup de restaurants sur la carretera austral, mais voici ceux que nous avons  appréciés.

Dormir

Nous ne citerons que des endroits pour poser un van. Pas d’hôtel, de Airbnb ou de cabañas pour nous ! Certains lieux sont aussi adaptés aux tentes, par contre cela peut être dur de s’y rendre sans voiture…

Lago Rosselot sur la Carretera Austral

Chaitén

Notre périple a commencé au départ de Chaitén après avoir quitté l’île de Chiloé. Sympathique petite ville, vous pourrez y arriver comme nous par un ferry depuis Quellón ou tout simplement via la carretera austral que vous veniez du sud ou du nord.

Bons plans

Dans la ville de Chaitén, vous pourrez trouver du wifi ouvert grâce à Natour.

Il existe plusieurs endroits pour dormir en van ou en tente gratuitement. Regardez sur iOverlander pour plus de précisions.

Le parc de Pumalin

Ce parc en 2018 n’est pas encore un parc naturel national. Il le deviendra prochainement. Il est actuellement gratuit, mais ne le sera plus à son changement de statut.

De quoi marcher

Plusieurs secteurs quadrillent le parc. Ainsi nous avons effectué le sentier interprétatif de la Rana Darwin en un peu plus de 1 h. Ne faites pas comme nous et procurez-vous les informations avant de le faire 🙂 Cela vous permettra donc d’apprendre des choses durant votre randonnée !

Parc Pumalin Sentier de la rana

Le lendemain nous avons effectué la randonnée des cascadas escondidas. Elle dure dans les 2 h aller-retour pour 4,2 km avec 250 m de D+ et permet d’apercevoir 2 magnifiques cascades.

Le sentier est situé dans le camping du même nom. Vous pourrez donc récupérer de l’eau, vous nettoyer au besoin et profiter des installations avant et/ou après avoir randonné.

Nous vous conseillons aussi le sentier des alcerces qui vous fera passer dans une forêt avec ces arbres symboles de la région. Ils sont immenses et peuvent vivre plusieurs millénaires!

Parc Pumalin Alcerce millénaire avec écorce arrachée Parc Pumalin Alcerce millénaire et un trentenaire

Une sensibilisation à la protection de cette espèce est faite durant tout le parcours de 700 m. En effet, ces arbres sont fragiles et doivent être protégés, car leurs écorces étaient auparavant très prisées. Et malheureusement, les prélèvements effectués les affaiblissent considérablement.

Pour camper

Il est possible de camper à plusieurs endroits du parc. Nous ne l’avons pas fait, mais nous nous sommes arrêtés à plusieurs campings afin de profiter des w.c, de l’eau et pour faire notre toilette. A l’eau froide, bien sûr. 

Il existe des abris pour se protéger de la pluie.

Concrètement les installations sont bien et propres. Les prix oscillent autour de 5 000 CLP par personne et à priori cela n’est pas demandé avant la haute saison (15 décembre). Cela semble donc une bonne alternative pour l’hébergement dans le coin.

Le parc national du Queulat

À 1 h au sud de La Junta se trouve le parc national du Queulat. Il n’y a pas beaucoup de sentiers à faire et les marches ne sont pas très longues mais le coin est superbe !

Parc Queulat Ventisquero depuis plage

Ici vous pourrez observer le glacier Ventisquero au bout d’une randonnée de 6,6 km aller-retour pour 340 m de D+. La magnifique couleur de la glace et ses cascades nous ont émoustillés.

Parc Queulat Ventisquero sur la Carretera Austral

La lagune se visite en bateau afin d’approcher le glacier. Le prix est de 5 000 CPL par personne. Nous ne l’avons pas fait, mais on pense que la vue est moins globale que ce que nous avons observé à la fin de la randonnée.

Parc Queulat Ventisquero sur la Carretera Austral

Les autres sentiers sont bien plus petits et se font rapidement autour du stationnement.

Cela prend donc moins d’une journée pour visiter le parc. La vraie plus-value de ce parc reste sans aucun doute le glacier.

Puerto Cisnes

Puerto Cisnes est un joli petit village au bord de l’océan. C’est un peu excentré de la carretera austral mais c’est aussi un arrêt sympa que l’on vous conseille.

Puerto Cisnes sur la Carretera Austral

En effet, que cela soit pour l’hébergement ou pour la restauration, il y a du choix.

Nous avons pour notre part fait un arrêt au café Viva la lluvia sur la costanera. On vous conseille vraiment de goûter leurs sandwichs qui sont super bons. Le végétarien est parfait. 😉

En plus, ils ont un super wifi, chose assez rare sur la carretera austral pour le préciser 😉

Dans la ville, vous pouvez monter un peu en hauteur pour observer la vue sur Puerto Cisnes depuis le mirador Virgen de las rosas.

Un tout petit peu excentrées, des plages sont accessibles avec des abris pour pique-niquer. Pour notre part, on a passé la nuit là-bas complètement au calme.

Coyhaique

Dernière grosse ville de la carretera austral, Coyhaique est un passage nécessaire pour votre ravitaillement. En effet, les prix dans le sud sont bien gonflés par rapport à ceux que vous trouverez à la limite de la Patagonie (Puerto Montt). Ici comme l’offre est plus importante vous pourrez trouver moins cher.

C’est aussi un moyen d’acheter sur place (possible par internet) votre assurance pour voyager en Argentine, car la frontière n’est pas si loin que ça de Coyhaique. En soi, la ville n’a rien d’extraordinaire.

Cerro Castillo

Il s’agit d’un parc national qui coûte 5 000 CPL. Vous pouvez faire 4-5 J de randonnée sur un unique sentier, mais qui vous amènera d’un point A à un point B. À vous donc de vous débrouiller pour revenir au début si vous avez laissé votre voiture…

Il existe un autre sentier qui est considéré par beaucoup comme une des plus belles randonnées à la journée que le Chili offre.

Cerro Castillo sur la Carretera Austral

Attention, car les prix sont élevés. En effet, le parcours passe par des terres privées et le propriétaire, en bon chilien, a décidé de faire grimper considérablement les droits d’entrée.

On s’est posé la question si nous allions le faire. Non pas faute de moyen financier, mais plus par souci d’éthique. En effet, on trouve que de passer de 5 000 à 10 000 pesos (en 1 an), et sans investissement particulier, c’est clairement du foutage de gueule… En tant que voyageur nous ne préférons pas encourager ce genre de pratiques.

On s’est arrêté au Museo de las manos. Les deux points d’intérêt sont le site historique et le musée. Le site est accessible au bout de 25 minutes de marche depuis le complexe. Un guide vous expliquera différentes choses sur la région et sur ces fameuses mains. On retrouve deux types :

  • Les positifs : les mains peintes puis appliquées sur la paroi
  • Les négatifs : les mains sont sur la paroi et la peinture est appliquée autour

Villa Cerro Castillo Museo de las manos positif Villa Cerro Castillo Museo de las manos négatif

C’est un lieu qui offre une belle vue sur le Cerro Castillo.

Le musée est quant à lui l’ancienne école du coin. Il aborde l’histoire de la ville et les évolutions des dernières décennies. C’est très intéressant pour comprendre les enjeux de ces petites villes patagonienne et l’isolement qu’elles ont connu avant que les moyens de transport/communications se développent. Car oui la carretera austral est isolée de beaucoup de choses !

Puerto Río Tranquilo

Il s’agit d’une toute petite bourgade aux abords de l’immense lac Général Carrera. D’ailleurs ce lac est binational et porte le nom de Lac Buenos Aires du côté argentin.

Sa situation géographique en fait un bel attrait touristique, car c’est ici que vous trouverez les capillas de mármol. Ce phénomène géologique assez unique est une des attractions principales de la région. Que cela soit en bateau, en plongée ou en kayak vous aurez l’occasion de les approcher. Nous avons choisi pour notre part le tour en bateau vu la différence de prix par rapport au kayak.

L’autre activité incontournable est le trekking du glacier Exploradores. Situé sur-le-champ de glace nord, il est possible de randonner dessus en faisant des excursions à la journée.

Las Cavernas

Comme équipement, prenez une veste coupe-vent et imperméable vraiment efficace et ça le fera. 😉

Le tour dure environ 1 h 30. Nous étions 7 dans le bateau. Le lac est assez intense pour un plan d’eau, mais vu la taille cela se comprend ! Ainsi des petits remous seront à prévoir pendant votre ballade !

Nous avons fait nos découvertes en 3 étapes.

Tout d’abord nous avons apprécié les cavernes qui sont localisées sur la rive du lac.

Caverne de marbre extérieur sur la Carretera Austral

Même avec le bateau nous sommes rentrés dans plusieurs d’entre elles. Sûrement pas autant qu’en kayak, mais cela nous a permis de vraiment les voir de plus près !

Caverne de marbre intérieur sur la Carretera Austral Caverne de marbre intérieur sur la Carretera Austral

Ensuite est venu le temps de découvrir les deux formations les plus connues du site.

La Capilla y la Catedral

Comme le Chili est un pays très croyant, celles-ci s’appellent la Chapelle et la Cathédrale… Évidemment, ce qui distingue la première de la seconde c’est sa taille plus petite.

Chapelle de marbre sur la Carretera Austral

À priori 6 mariages officiels ont été célébrés sous la capilla, et bien plus de non officiels ;). Et durant l’hiver, le niveau de l’eau permet de marcher sur le marbre. N’est-ce pas romantique tout ça ?

Quand à la cathédrale elle est bien sûr plus imposante !

Cathédrale de marbre sur la Carretera Austral

En définitive, un tour bien intéressant que l’on conseille. Le guide sympathique nous a expliqué plusieurs choses techniques et culturelles sur les phénomènes observés.

Et puis le retour en bateau décoiffe, on ne vous en dit pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise… 😉

J’irai marcher sur un glacier

Concernant le glacier, l’équipement suivant est fourni : crampons, casque et les guêtres. Vous pouvez aussi demander d’autres accessoires que vous n’aurez pas, comme des gants ou des chaussures. Après, il ne faut pas s’attendre à de la super qualité.

Le transport est inclus tout comme une collation pour le midi (bien maigre, ainsi prévoyez aussi de votre côté suivant votre appétit). À vous de prendre donc le reste de l’équipement et votre eau.

Sur le glacier la randonnée se passe en 3 phases :

  • Phase dans la forêt : paysage classique d’une randonnée dans le Sud chilien

Trekking Exploradores Phase dans la forêt Trekking Exploradores Phase dans la forêt

  • Phase d’approche du glacier : début de l’apparition de glace avec explication des mesures de sécurité et de l’utilisation du matériel

Trekking Exploradores Phase d'approche Trekking Exploradores Phase d'approche

  • Exploration du glacier et découverte de ces particularités

Trekking Exploradores sur la Carretera Austral

Une très bonne expérience pour notre première fois sur un glacier. La randonnée faisait presque 9 km de marche pour 280 m de D+. Nous avons fait beaucoup d’arrêt pour prendre des pauses. Voici quelques photos des particularités que nous avons vues.

Particularités du glacier Particularités du glacier Particularités du glacier

Ainsi le rythme n’est pas soutenu. On a mis dans les 7 h pour faire l’aller-retour sans forcer.

Voici le VLOG du trekking sur le glacier Los Exploradores :

Où avons-nous réservé ?

Nous avons pris un pack chez EcosPatagonia qui pour 75 000 CLP par personne nous donnait droit aux deux activités.

Les prestations fournies nous ont satisfaites et nous vous les conseillons !

Trekking Exploradores sur la Carretera Austral

Le parc Patagonia

Celui-ci n’est pas un parc national, mais en a toute l’étoffe et devrait prochainement passer comme parc national.

EDIT 2018 : Il est désormais un parc national !

Les paysages sont vraiment stupéfiants et changent de ce que l’on avait vu jusque là. On retrouve de la sécheresse, mais avec des lagunes entourées des guanacos et encore des flamands roses !

Parc Patagonia - Flamand rose et guanacos sur la Carretera Austral

En termes de randonnée, il y a de quoi faire. Nous avons réalisé celle de La Vega qui est une courte marche de 5km pour 100m de D+. Mais nous n’en sommes pas restés là, car nous avons faite aussi celle des Lagunas Altas qui fait 21km et 1000m de D+. Voici un exemple des paysages que nous avons observés.

Parc Patgonia Lagunas Altas sur la Carretera Austral Parc Patagonia Lagunas Altas sur la Carretera Austral

En bonus notre VLOG sur la randonnée Lagunas Altas avec toutes les informations :

Petite précision, car si vous êtes en van vous ne pouvez pas rester à l’intérieur du parc pour dormir gratuitement. En effet cela coûte 8 000 CPL par personne, même sur le parking du camping. On est donc sortis et on s’est calé à un endroit où on pouvait stationner dans le van en toute sécurité.

Cochrane

Il n’y a rien de bien spécial dans cette ville. La dernière COPEC de la carretera austral est ici et pratique des prix élevés (690 CPL le litre de diesel).

Il y a de quoi faire des courses et manger. C’est aussi un des derniers endroits de la carretera austral où vous aurez du wifi. Il y a un cybercafé et si vous fouillez un peu sur iOverlander vous pouvez trouver le code du réseau. 😉

Tout proche de la ville vous pouvez visiter la réserve de Tamango. Cette réserve est assez grande et vous donnera accès à des sentiers qui vous feront longer la rivière Cochrane et le lac éponyme. Il est aussi possible de camper ici et on a ainsi profité des douches après la randonnée que nous avons faite.

Reserva nacional Tamango Lac Cochrane sur la Carretera Austral

Caleta Tortel

Ce petit village à l’écart de la carretera austral est très atypique. La majeure partie de son noyau dur est construit sur pilotis au bord du fjord.

Caleta Tortel bateaux abandonnés sur la Carretera Austral Caleta Tortel Village sur pilotis sur la Carretera Austral

Pour visiter, vous pouvez les suivre pour rejoindre la plage et avoir une belle vue sur ces paysages si typiques. Toutes sortes d’embarcations gisent, à moitié mortes, au bord du chemin. Attendant un coup de peinture, ou parfois complètement épaves, ces bateaux en tous genres rajoutent un charme particulier à Tortel.

Mais vous pouvez aussi prendre des hauteurs (attention ça grimpe) pour explorer les parties supérieures. C’est d’ailleurs comme ça vous pourrez vous retrouvez à la brasserie Chelenka (créé par un français) et y déguster une bière, toujours bienvenue.

Caleta Tortel Brasserie Chelenka sur la Carretera Austral

Puerto Yungay

Bon on va faire court, car il n’y a rien ici. À part un ferry, un pauvre parking, une cafétéria et un chien à 3 pâtes (tripode de son nom), vous ne verrez pas grand-chose. D’ailleurs, il n’y a de l’électricité que lorsque le ferry qui fait la traversé est au débarcadère à priori …

Au moins les gens sont cool, Pierre s’est fait pote avec le militaire qui habite ici. Ainsi on a pu aller chez lui pour faire la vaisselle, faire notre toilette et même prendre le goûter. On lui a aussi acheté du pain maison. Elle n’est pas belle la vie ?

Et finalement c’est à Puerto Yungai que nous avons quitté la carretera austral lorsque nous avons embarqué sur un ferry pour 40h de trajet en direction de Puerto Natales pour découvrir Torres del Paine. Mais ça on vous le racontera une autre fois 😉

Bon alors le verdict de cette Carretera Austral ?

La carretera austral est un incontournable de la Patagonie chilienne. Les paysages sont à la hauteur des attentes que nous avions en nous aventurant dans cette mythique ruta 7.

Des cascades, des lacs, des montagnes, des glaciers vont s’offrir à vous au fil des kilomètres. À vous donc de vous construire votre itinéraire, vos arrêts, pour profiter au mieux de cette expérience unique !

Deux Évadés au glacier Exploradores sur la Carretera Austral

Quels ont été vos coups de cœur de la Carretera Austral ?

5 responses to “Découvrir la Patagonie chilienne avec la Carretera Austral”

  1. Superbe! comme d’hab! Nous avions fait moins d’arrêts sur la Carretera Austral pour nous concentrer sur Puerto Tranquilo et les Capillas de Marmol avant de retrouver nos amis à Puerto Natales. De belles balades, pour sûr! et je vois qu’il y a toujours davantage à faire quand on prend plus son temps! Bien joué!
    Bonne continuation!

  2. Itinera Magica dit :

    Quel voyage, quel voyage ! et vous avez vu les Cavernas de marbre ! c’est ce qui me fait le plus rêver, je crois… fabuleyx !

    • Deux Évadés Deux Évadés dit :

      C’est vrai qu’on attendait impatiemment cette partie du voyage. C’était très beau. Mais je crois qu’on a été plus impressionnés par le trek sur le glacier! Tout était fabuleux à vrai dire 🙂

  3. Théo Scalbert dit :

    Hello!

    Super récit! Vraiment intéressant et riche en enseignement, merci!

    De notre côté, on se lance dans l’aventure en novembre 2018 mais en voiture de location. Étant donné le prix exorbitant de la location de voiture, on a décidé de ne faire qu’une partie de la Carretera Australe.
    Initialement on pensait louer à Temuco descendre sur la région de Pucon puis rattraper Puerto Montt pour prendre la Carretera Australe jusqu’à Coyhaique ou nous rendrons le véhicule afin de continuer notre périple vers l’Argentine en passant par Chile Chico. J’aurais avoir votre avis sur ce parcours ? Est-ce judicieux de louer une voiture ? Cette partie de la Carretera Australe est-elle intéressante ? Risque t-on de manquer le principal en ne continuant pas après Coyhaique ? Pas besoin de 4×4 de ce sur je comprend de votre récit?

    Merci beaucoup pour votre aide précieuse 🙂 !

    Laeticia & Théo

Et toi, tu en penses quoi de ce que tu viens de lire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.