À la recherche des glaciers patagoniens

Pendant notre voyage en van au Chili et Argentine nous avons découvert une entité qui jusqu’alors nous était peu familière : les glaciers ! Notre visite de la Patagonie chilienne et Argentine nous a ouvert les portes de plusieurs de ces colosses de glace. Colosses, car à la fois impressionnants, mais si attrayants. Leurs dimensions quasi architecturales leur confèrent une place de choix dans les constructions naturelles terrestres.
Comment ne pas s’émerveiller devant ce spectacle unique que nous offre dame nature ?

Les glaciers dans le monde

Il est important avant de vous parler de nos expériences de faire un point sur ce que c’est un glacier et où les trouver en Amérique du Sud.

Pourquoi un glacier ?

Les glaciers se sont formés il y a un paquet d’années. Les premiers hommes ne nommaient pas ces énormités de glace, mais les contemplaient sûrement déjà.

Ils se sont constitués dans l’ère glaciaire et sont perpétuellement en mouvement. Pour qu’un glacier se forme, il faut que l’apport de neige excède ou soit en équilibre de la perte de glace due à la fonte.

Leurs rôles

Les glaciers possèdent plusieurs rôles dans les écosystèmes dans lesquels ils sont implantés. Ils fournissent notamment une quantité d’eau douce importante aux populations locales : 70 %.

Et mine de rien ce sont aussi des témoins de notre histoire. En tant que voyageur nous les regardons droit dans la glace, et eux combien de gens ont-ils vus avant nous et en verront il après ?

Fragile pour la plupart

Malheureusement lorsque l’on pense à glacier on aborde tout de suite la fragilité de l’écosystème glaciaire dû au réchauffement climatique. Cette triste réalité se confirme avec la perte en superficie d’un très grand nombre de glaciers. Par exemple, le champ de glace sud qui se situe en Argentine-Chili a diminué de 1000 km² en 56 ans. Sur 13 000 km² totaux, ce n’est pas négligeable et ces données datent de 2011 donc imaginez maintenant…

Mais pas tous !

En effet, nous avons découvert que certains glaciers avancent. Le Perito Moreno gagne du terrain et peut être considéré en forme olympique. Il fait partie des 3 glaciers patagoniens qui sont en expansion. 🙂

Malgré cela, c’est une infime quantité qui fonctionne de cette manière. Ce n’est donc pas un gage de réussite et d’espoir pour le futur…

Où voir des glaciers en Amérique du Sud ?

Il est possible d’en observer à plusieurs endroits en Amérique du Sud. Ils sont nombreux dans la chaîne de montagnes de la cordillère des Andes. Mais un des principaux fournisseurs est le champ de glace qui se répartit en 2 zones : nord et sud.

Il s’agit d’un des espaces géographiques où se concentrent le plus de glaciers. La partie sud-est est la 3e calotte glaciaire mondiale, après l’Antarctique et le Groenland. Ce champ de glace est partagé par le Chili et l’Argentine. D’ailleurs, si vous regardez sur une carte vous vous rendrez compte qu’il n’y a pas de frontière à cet endroit ! C’est une zone de litiges entre les deux pays du continent sud-américain. Pas facile de tracer une frontière, car pour la définir il faut explorer les environnements  🙂

La Patagonie, terre de glaciers

Vous l’aurez donc compris que la Patagonie possède d’imposantes ressources glaciaires. Voici, par ordre de visite, ceux que nous avons vus et leurs particularités.

Le Ventisquero Colgante du Queulat

Ce fut le premier glacier que nous avons vu en Amérique du Sud et ce fut une superbe mise en bouche. Dans le parc national du Queulat, une randonnée de 8 km aller-retour vous emmènera sur un mirador pour vous mesurer au Ventisquero.
Ventisquero ? Oui, il s’agit du nom donné aux zones montagneuses où se forment d’énormes accumulations de neige.Parc Queulat Ventisquero depuis plage

Sa position en hauteur en fait un sujet rêvé pour tous les amateurs de photographie. D’ailleurs, il nous a tellement plus que nous en avons fait notre miniature pour notre article sur la Carretera australe.

Parc Queulat Ventisquero Deux Évadés

Los Exploradores

Non loin de Puerto Río Tranquilo, dans le Parc national de la lagune San Rafael, se trouve une entrée du champ de glace nord.

Parmi cette immensité blanche se visite le dénommé Exploradores. Il est possible de faire de randonner dessus, mais seulement en étant accompagné d’un guide. Avant l’accès était libre, comprendre sans professionnel, et un jour quelqu’un s’est vraiment blessé. Depuis les lumières de la CONAF se sont dit que cette activité devait être régulée…

Los exploradores

Cette rando vous intrigue? Visionnez la vidéo que nous avons faite à cette occasion:

Le Grey

Nous n’avons pas vu de très près ce glacier, mais comme précisé dans notre article sur Torres del Paine, il est possible de s’en approcher par plusieurs moyens. Malheureusement la montée des eaux avait rendu inaccessible la marche sur la plage.

Il existe des croisières en bateaux qui coûtent un bras… Plus de précision dans notre article sur Torres del Paine. Selon nous, le mieux pour l’observer serait d’effectuer le circuit O dans le parc qui passe sur le versant opposé au glacier et donc, d’en longer une imposante partie.  

Glacier Grey depuis l'hotel Grey

Pour information, un énorme morceau s’est détaché en novembre 2017 et est depuis devenu un iceberg. Plus d’infos sur ce lien !

Le Martial

Sûrement le glacier le plus connu Ushuaïa. Situé en ville, du moins très proche, il est facilement accessible. Que cela soit au sens propre ou au figuré, car il est desservi par des navettes et la montée n’est pas difficile et/ou technique. Cela peut donc être une bonne entrée en matière pour découvrir son premier glacier qui parle espagnol ! : D

Le glacier martial

Le Vinciguerra

Ce glacier est situé dans la proche « banlieue » de Ushuaïa en Terre de Feu. L’accès se fait via une randonnée que nous avons adorée.

Sentier laguna tempanos : glacier vinciguerra

En bas du glacier se forme la lagune Tempanos (signifie iceberg en espagnol). Et en prime vous pourrez faire un mini détour pour aller à la lagune Encantada.

Pour plus de précisions, voici notre vidéo sur cette randonnée :

Le Perito Moreno

Le super boss des glaciers si l’on peut dire. Bien que très très connu et malgré avoir aperçu un certain nombre de photos avant notre visite : la claque visuelle fut !

Sûrement l’un des glaciers les plus spectaculaires que nous ayons vus et surtout le plus en adéquation avec l’imaginaire. Et oui, si on devait décrire un glacier « parfait » d’un point de vue esthétique, le Perito Moreno serait dans les clous.

Glacier Perito Moreno

En effet, sa couleur bleue et ses pics sur son dessus nous renvoient à l’image des glaciers que l’on connaît. Son front droit et abrupt renforce ce côté monumental lorsqu’on le découvre pour la première fois.

À voir si vous êtes dans ce coin du monde, si vous n’êtes pas convaincu voici notre dernier argument :

Le Torre

Situé proche de El Chalten dans le parc national des glaciers, le glacier Torre est accessible depuis la ville via une randonnée sans grosse difficulté. Cependant, comptez bien plusieurs heures pour la réaliser. On peut même apercevoir des petits icebergs flottent sur la lagune.

Le Fitz Roy

La star de El Chalten fait concurrence aux tours de Torres del Paine en termes de paysages dramatiques.

Le Mont Fitz Roy et la laguna de los tres

Tous les ingrédients sont réunis pour une vue sensationnelle : un mont à plus de 3 400m, le glacier du même nom et la lagune de los tres. Ajouté à cela un dernier kilomètre de randonnée qui chauffe les cuisses (plus de 200m de D+ technique) et vous aurez mérité votre pause en haut ! Le seul souci pourrait être la météo capricieuse qui pourrait vous boucher la vue, mais cela en fait aussi son charme !

Mais pas que !

Bien sûr nous avons vu d’autres glaciers durant le voyage. Ceux que nous avons cités sont les glaciers pour lesquels nous avons fait une randonnée afin de les rencontrer en tête à tête. Sur le bord des routes, au loin à l’horizon ou au détour d’une visite nous en avons aperçu d’autres. Des biens moins connus, mais toujours avec ce charme si particulier. Certains avec des couleurs bleu profond, d’autres plus gris, mais tout autant envoûtants. Et comme toujours dans la nature, n’est-ce pas cette diversité qui fait la beauté ? Protégeons-les et diminuant notre impact afin que les autres générations puissent les apprécier comme nous l’avons vécu.

Par exemple, ne faites pas du 4×4 dessus comme nous avons pu le voir au Canada, ne rapportez pas de « souvenirs » du glacier et surtout ne laissez pas de détritus. 

Bien sûr tout cela tombe dans le bon sens d’un tourisme responsable, mais il est toujours important de le préciser pour faire perdurer les visites et surtout la nature!

Merci.

Bisous.

Merci.

Quels sont les glaciers les plus marquants de votre expérience de voyageur ? Quels sont ceux qui vous font rêver ?

4 responses to “À la recherche des glaciers patagoniens”

  1. Émerveillée toujours devant tant de beauté naturelle et cette force séculaire que dégagent les glaciers. La première fois que j’en ai vu un de très près, c’était Grey, puis Perito Moreno et Fitz Roy. Souvenir inoubliable!
    Beau récap de vos rencontres dans cet article!

  2. Un très bel article, avec un joli mélange entre photos et vidéos ! Les glaciers de Patagonie me font rêver de longue date, je n’arrive pour l’instant pas à avoir assez de vacances d’un coup pour pouvoir y aller ! Mais j’y arriverai !! Le glacier du Fitz Roy a ma préférence d’après vos photos, il a l’air tout simplement spectaculaire !!!!! Mais les autres sont tellement fascinants également ! Oui, il faut respecter la nature, elle est si belle !!!!

    • Deux Évadés Deux Évadés dit :

      Merci 🙂
      En effet il vaut mieux tabler sur plusieurs semaines pour en profiter un maximum, car il y a tellement de choses à voir ! Ne désespère pas et met toutes les chances de ton côté, car cela vaut le coup !

Et toi, tu en penses quoi de ce que tu viens de lire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.