La Paz, initiation à la culture bolivienne

Pour visiter La Paz, il faut s’armer de bonnes chaussures et de patience. Après plus de 6 mois en Amérique du Sud, nous avons posé nos sacs à dos dans une des plus grandes capitales du continent. Et c’est là que nous avons vécu le choc culturel que l’on attendait tant depuis le début de ce voyage. Déjà au parc Sajama, nous avions pu voir à quel point la Bolivie était différente du Chili et de l’Argentine que nous avions visités avant. Elle ressemble sûrement plus aux pays latins tels qu’on se les imagine depuis l’Europe : traditionnelle, chaotique et colorée.    

Festival danse La Paz

VIVRE À LA PAZ EN MODE PACEÑA

Ses habitants

On les appelle les paceños et paceñas. Dans la ville, deux mondes semblent se mélanger. La tradition et la modernité. On pourrait penser que ça se décrit par le style vestimentaire que l’on peut observer dans ses rues. Mais la réalité est bien plus complexe que ça. À vrai dire, les Boliviens ne semblent pas faire de distinction entre l’un ou l’autre.  

Peut-être que la distinction est trop subtile pour nos yeux de visiteurs de passage. Peut-être que les vêtements sont empreints d’une classe sociale, et même d’un genre. On a notamment remarqué que les femmes sont bien plus souvent habillées de vêtements traditionnels que les hommes.

Son ambiance

Arriver à La Paz, après avoir passé 3 jours au cœur de l’Altiplano bolivien, est un choc ! Cette capitale est exubérante, bruyante. Mais cela ne la rend pas désagréable pour autant. Bien au contraire, nous étions intrigués de découvrir une ville aux antipodes de tout ce que l’on a pu connaître jusqu’à maintenant. Il faut dire que Santiago du Chili (autre capital visité pendant notre voyage) est bien différente de La Paz.

Les marchés de rue proposent des étals de fruits et légumes variés bien souvent à même le sol. Le tout organisé dans un joyeux bazar. Cela peut paraître cliché, mais le meilleur moyen de découvrir La Paz est de marcher à travers ses différents quartiers. Cela permet aussi de prendre le pouls de la capitale. C’est comme ça qu’on a vite découvert la passion numéro 1 des Boliviens : les manifestations.

Les grandes artères se retrouvent régulièrement bloquées par des locaux avec des revendications plus ou moins affirmées. Pendant notre séjour, leur cause était principalement issue de l’assassinat d’un étudiant quelques jours auparavant par des policiers.

Sa géographie

La ville se visite à pied, mais aussi, et surtout en téléphérique ! Car construite dans un canyon, la cité a progressivement colonisé les flans pour s’étendre jusqu’au sommet dudit canyon, 500 mètres plus hauts. La ville du haut, maintenant appelé El Alto (4 100m d’altitude), est reliée à La Paz (3 600m d’altitude) par un téléphérique très pratique. Celui-ci donne aussi l’occasion de découvrir la ville du ciel, prendre un peu de hauteur comme on dit.

Téléphérique La Paz

C’est vertigineux, mais magnifique. D’autres lignes de ce transport en commun peu commun commencent à se développer dans de nouveaux quartiers de la ville. Même ceux un peu plus plats. On se déplace donc au-dessus d’immenses avenues entre des gratte-ciels au lieu de surplomber des petites cases de briques et de brocs. Un moyen de transport, deux ambiances.

Le téléphérique vous permettra de reposer vos pieds tout en continuant de visiter. Car oui, vouloir s’extasier au sommet de tous les miradors de la ville en une demi-journée c’est possible. Mais prévoyez beaucoup d’eau et de bonnes chaussures (la base quoi). D’ailleurs, on vous conseille les points de vue suivants qui vous feront suer autant que vous extasier.

LA PAZ EN QUELQUES ACTIVITÉS

Notre sélection de musées

Musée des textiles andins

Le premier que nous avons visité est un peu excentré, mais permet de découvrir une autre ambiance de La Paz, plus tranquille.

Un accueil amical et des collections joliment mises en valeur, il ne nous en fallait pas plus pour apprécier ce petit musée. Si vous avez comme nous été fasciné par tous ces tissus colorés et tissés manuellement à votre arrivée en Bolivie, ce lieu est fait pour vous.

Musée du littoral

Un littoral bolivien ?! Et oui. Il n’y a pas si longtemps, avant 1879, la Bolivie détenait une côte de 400 kms. Le pays s’étendait jusqu’à l’océan Pacifique, à l’emplacement actuel du Nord chilien. C’est une guerre déclarée par ce dernier qui a complètement chamboulé la géographie de ces deux pays. Et autant vous dire que les Boliviens l’ont mauvaise là dessus. Car le Chili a agi en douce, faisant fit de tous les accords préalables tissés avec la Bolivie dans le but d’acquérir des territoires riches en minerais.

Cholitas

Les Cholitas sont des lutteuses habillées en tenues traditionnelles boliviennes. Elles se produisent les jeudis et dimanche soir dans un complexe à El Alto. La légende dit que cela commence à 17 h, mais en vrai c’est autour de 18 h. 🙂 Cela dure au moins deux heures, mais vous pouvez bien sûr partir lorsque vous le souhaitez.

L’entrée est de 40 BOB/personne pour les touristes. Cela vous donne droit aux sièges devant. Il est toutefois possible de se mêler aux locaux dans les gradins. Vous aurez une vue plus plongeante sur le ring et sûrement plus d’ambiance qu’avec les étrangers. Prévoyez un carton/tissu/coussin, car les places sont froides !

Le spectacle est au rendez-vous avec des mises en scène et de l’humour. Cela est moins percutant que la lucha libre que Pierre avait vue à Mexico, mais cela a tout de même son charme.

En tout cas on a apprécié notre expérience !

Tiwanaku

Vous pourrez lire de nombreuses choses sur ce site archéologique. On vous conseille notamment les articles très bien documentés du blog un sac sur le dos.

Pour notre part, l’expérience n’a pas été optimale, mais c’est en grande partie à cause du guide que nous avons choisi. Celui-ci offrait des explications très hasardeuses, ne savait jamais quoi répondre aux personnes du groupe, avait un niveau d’anglais très médiocre. Il faisait l’anglais et l’espagnol en même temps. Même si nous écoutions principalement ses dires en espagnol, l’incompréhension des anglophones suivants la visite était palpable.

Tiwanaku La Paz Tiwanaku La Paz

Venir à Tiwanaku depuis La Paz n’est pas forcément une bonne idée en soi. Il faut 2 h aller pour rejoindre le site. Ce qui rend la journée très longue et finalement peu de temps sur place malgré les 100 BOB/personne payés pour l’entrée du musée archéologique et site.

Ruta de la muerte

*** Cette activité nous a été offerte dans le cadre d’un partenariat avec Barracuda Biking. Pierre a rédigé cette partie sans enjoliver l’expérience, avec son franc parlé, son honnêteté et ses coups de gueule habituels***

Normalement, nous aurions dû participer tous les deux à cette descente, mais un repas en a décidé autrement. Laura s’est chopé un mal de ventre et je n’étais pas serein non plus… J’ai douté jusqu’à 5 h 30 du matin, mais j’ai serré les dents (et surtout les fesses) et j’y suis allé tout de même : en avant Guingamp !

Bien m’en a pris, car j’ai profité pleinement de la journée. Revigoré par l’optique de faire du VTT, me voilà parti avec ma caméra Garmin pour filmer la descente de la route « la plus dangereuse du monde ».

L’équipement

Tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. C’est pourquoi on vous conseille de prendre une « bonne compagnie ». En effet, le prix va se répercuter sur la qualité des vélos. Je peux vous dire que j’ai vu des engins qui ne me donnaient pas confiance… Si cela devient dangereux, c’est plus à cause du matériel que de la route, et là ça craint…

Pour notre part, ce furent des Kona tout suspendus et bien entretenus. Avec cela nous était fournie une veste, un pantalon, des gants et bien sur le casque ! Un bon point donc !

Tout bien équipé et sage comme une image à écouter le guide

Le préchauffage

On a commencé en partant de la cumbre qui culmine à 4660 m d’altitude pour descendre un tronçon de 20,3 km avec déjà 1220 m de D — sur cette partie.

La nouvelle ruta de la muerte proche de la Paz

Ce n’est pas la partie la plus sexy, car on est sur du bitume et on « partage » la route avec des voitures. Au moins cela permettra aux plus novices de se familiariser avec leur bolide.

Vous ferez plusieurs pauses pour prendre des photos etc…

La ruta, la vraie !

Après cet échauffement, on remonte dans le minibus et on continue ainsi jusqu’au vrai début de la route de la mort. Désormais fermée à la circulation en voiture, elle n’est fréquentée que par les cyclistes. Ici, vous allez descendre en tout 30,5 km avec 1740 m de D – .

Alors, si vous vous posiez la question sur la difficulté technique sachez que ce n’est pas dangereux. Le chemin est suffisamment large pour laisser passer des minibus donc vous manœuvrerez sans grandes chances de tomber dans le vide.

L'ancienne ruta de la muerte proche de La Paz

Les paysages sont en tout cas très beaux et sont l’attrait de l’activité, cela ne fait aucun doute. Il s’agit définitivement plus d’une ballade qu’une réelle activité physique. C’est donc accessible pour beaucoup de monde.

Des paysages si différents de La Paz

Quelle compagnie choisir ?

Nous avons choisi Barracuda Biking et j’en ai été satisfait. Le prix est de 450 BOB pour un vélo avec suspension frontale et 550 BOB pour un vélo tout suspendu. Nos 2 guides ont fait correctement leur boulot d’encadrement, même si un des deux était trop porté sur les filles… #jeanmichelapproche

Est inclus dans le prix :

  • Un t-shirt disant que tu as fait la route de la mort. Je ne l’ai pas pris : #minimaliste
  • Une collation qui fait plein de déchets, bouh la honte
  • Le repas post effort : buffet avec option végétarienne
  • Des photos via un lien Dropbox. Bon j’ai dû les quémander, car je n’avais rien reçu 10 J plus tard, mais ils ont fait le nécessaire après…
  • Se mouiller dans des chutes d’eau

L’eau ca mouille et le feu ca brule

Beaucoup d’offres différentes sur la Paz

Pour information, les prix varient selon les compagnies de 280 BOB à presque 900 BOB par personne. L’écart est énorme et c’est pourquoi on peut se demander si la différence de service est réelle. La principale différence viendra des vélos. Ensuite, les guides seront peut-être de qualité diverse, mais pour ma part je m’en fous de mon guide. Dans ce sortie, mon ressenti de l’expérience a été peu influencé par sa personnalité, car c’était de l’encadrement primaire sans valeur ajoutée en matière d’information sur le parcours.

Une des différences sera aussi sur la post-activité avec le lieu où vous allez vous reposer et le repas offert. Idem, cela m’importe peu, car je ne viens pas pour ça.

Verdict pour ton choix, si tu veux :

  • Te mettre en mode « hardcore people », que tu sais faire du VTT et que tout le reste c’est bullshit pour toi : prend le moins cher, ça sera plus dangereux donc plus fun. Ne dis pas à ta maman que je te l’ai conseillé stp.
  • Faire ça en mode un peu plus confort, car tu maîtrises moins et que tu préfères être plus encadré, on t’envoie donc à Barracuda Biking.
  • Te faire escroquer pour presque 900 BOB (Gravity Bolivia, par exemple) alors quitte cet article, car on n’a pas les mêmes valeurs ! Bordel ça représente plus de 11 nuits en auberge à La Paz pour les Deux Évadés ! #teampauvre

Pierre le fou dans une rivière

On a testé pour vous : se vacciner contre la fièvre jaune à La Paz !

Grosse nouvelle : C’EST GRATUIT EN BOLIVIE !

On a sauté sur l’occasion pour s’immuniser contre cette maladie qui peut sévir en dessous de certaines altitudes dans le pays. Et ce n’est pas à prendre à la légère si vous comptez faire un tour dans les zones tropicales. Ce n’était pas particulièrement prévu pour nous, mais au moins on est tranquille maintenant.

Quand le faire ?

Le vaccin est efficace 2 semaines après la piqûre. Il s’agit donc du temps à attendre avant de visiter une zone à risque. Beaucoup de zones sont à risque en Bolivie à partir du moment où l’altitude descend en dessous de 2000 m.

Où le faire ?

Alors c’est là la galère. Où et quand ?

Les centres de santé ne vaccinent pas tous les jours. Il faudra donc bien vérifier en amont ceux qui opèrent, souvent à la demi-journée. Pour cela, faites un tour au centre de santé d’assistance publique pour connaître les disponibilités suivant la zone géographique où vous séjournez ! Voici un lien de l’ambassade qui espérons sera mise à jour régulièrement !

De plus, sachez que les vaccinations pour adultes se font si des enfants ont été vaccinés le matin. Et qu’il reste en plus des doses pour les adultes, car chaque flacon permet de vacciner un nombre limité de personnes. Sinon, vous devrez payer votre vaccin dans le cas où aucun enfant n’a été vacciné et donc aucun flacon ouvert.

Petit bonus !

Si vous souhaitez obtenir le certificat de vaccination international, il vous faudra débourser 60 BOB. Vous pouvez le récupérer dans des centres de vaccinations autres que celui où vous l’avez fait. Il faudra cependant attendre un délai de 10 J après votre vaccination. 

Street art La Paz

Quelle activité vous tente le plus à La Paz ?

Cet article a 4 commentaires

  1. Bonjour Super article comme d’habitude ! Une petite question pour la vaccination… Il doit y avoir un délais entre le vaccin et l’immunité totale ? Est ce judicieux d’attendre une zone à risque pour le faire ? bonne continuation

    1. Merci Claire pour ton commentaire ! Effectivement, on ne l’a pas précisé mais le vaccin est totalement efficace dans les 2 semaines après la piqûre. Donc il faut bien prendre en compte ce temps avant d’aller dans une zone à risque.

  2. Superbe ! On se croise quand sur la route alors !?
    Et cette expérience vélo, ça t’a plu ? On vous retrouve à vélo en Equateur ? 🙂
    BISES à vous !

    1. Merci les aventuriers 🙂
      Pour se croiser en Amérique du Sud, cela va être compliqué, car on est rentré en France depuis début juillet !
      En tout cas c’est sympa la route de la mort pour les paysages, franchement pas du tout physique donc accessible à un très grand nombre. Cela implique donc qu’il y a beaucoup de monde… Par contre on a vu plusieurs personnes le faire en solo, sans tour, ça peut vous intéresser, je pense, de le faire ainsi. 😉
      A Bientôt les amis !
      Pierre

Et toi, tu en penses quoi de ce que tu viens de lire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :