À l’assaut de Samaipata et des fougères du parc Amboro

Dernière étape de nos 5 semaines en Bolivie, Samaipata et le parc Amboro nous ont offert une fin de voyage à la hauteur de nos espérances.

Après avoir traversé l’Altiplano, visité le sud Lipez et le Salar de Uyuni, découvert la culture bolivienne à travers Sucre/Potosí ou encore La Paz, c’est la chaleur pré-amazonienne qui nous a enveloppés.

Immersion amazonienne Deux évadés

A la rencontre des fougères géantes du parc amboro

Il y a plusieurs raisons de visiter Samaipata. Nous avons choisi d’y aller pour visiter le parc Amboro, dans les Yungas. Cette région pré amazonienne offre une belle immersion dans un milieu complètement différent de ce que l’on a connu. Que ce soit dans les 3 pays que nous avons visités en Amérique du Sud (Chili, Argentine et Bolivie) ou même dans nos voyages précédents.

Samaipata Tour

Visiter le parc Amboro, ça se prépare. Les visiteurs ne peuvent pas y entrer simplement sachant qu’il est immense, plus de 6 000 km². Le plus simple est de suivre une visite guidée organisée depuis la ville de Samaipata. Comme de partout, des agences en ville proposent des parcours de différents formats et tarifs.

À la journée, vous ne pourrez accéder qu’à la partie la plus périphérique du parc. Si vous cherchez à rencontrer des animaux comme des singes par exemple, il est plutôt conseillé de faire un parcours sur 2 ou 3 jours.

Nous avons choisi l’option à la journée, car pour partir sur plusieurs jours il faut être équipé pour le camping ce qui n’était pas notre cas. C’est l’agence Samaipata Tours qui nous a gracieusement offert l’excursion.

Jacqueline Samaipata Tours Deux évadés

Et ce fut certainement notre meilleure expérience de visite guidée pendant nos 9 mois en Amérique du Sud. La principale raison est due à l’incroyable propriétaire de l’agence, Jacqueline. C’est elle qui nous a accompagnés et guidés à travers les sentiers luxuriants du Parc Amboro. Toujours avec le bon mot, l’explication bienvenue, notre journée de crapahutage dans le parc a filé à vitesse grand V. On ne regrette pas d’avoir contacté Samaipata Tours pour découvrir ce parc.

Flore parc Amboro Deux Evadés

Faune et Flore du parc Amboro

Vous imaginez bien que 6 000 km² dans un espace aussi luxuriant, la biodiversité du parc Amboro n’a rien à envier à d’autres parcs en plein cœur de l’Amazonie. Bon, en exploration à la journée, on ne s’attendait pas à croiser le chemin de beaucoup d’animaux sauvages. À part de magnifiques perroquets verts, des chenilles albinos et des fourmis affamées (très très voraces), notre parcours a été plutôt calme.

Faune parc Amboro Deux évadés
Faune parc Amboro Deux évadés

Mais tout ce vert ! Comment oublier tout ce vert ?! Impossible vraiment. On se sentait tel Indiana Jones dans une énième croisade éblouissante, coupant des lianes à la machette, bravant les éléments, suant de tous nos pores.

Flore parc Amboro Deux évadés
Flore parc Amboro Deux évadés

Bon, en vrai, la machette était tranquillement rangée et le chemin plus ou moins bien tracé. Mais c’est bien de s’imaginer dans des aventures extraordinaires quand on visite un lieu qui l’est encore plus.

Flore parc Amboro Deux évadés
Flore parc Amboro Deux évadés

Au-dessus des nuages du parc Amboro

Ce sera sûrement un de nos souvenirs les plus marquants de cette journée d’exploration. Nous passons plusieurs heures à marcher au cœur de cette forêt bien épaisse. On suit avec avidité les explications de Jacqueline sur les diverses plantes que l’on croise. Leurs propriétés, leurs origines, etc. Puis on arrive à un mirador donnant sur une vallée dans le parc. Sauf que celle-ci est complètement embrumée. La vision semble hors du temps et de l’espace. Des épais nuages sont installés sur les flancs de la vallée, comme accrochés à aux centaines d’arbres peuplant le parc. Rien ne bouge, tout est figé.  

Au dessus des nuages parc amboro Deux évadés
Au dessus des nuages parc amboro Deux évadés

Samaipata

Comment bien commencer un séjour ?

Notre arrivée au village a été marquante ! Nous avons pris le bus de nuit de Sucre à Samaipata. 3 h du matin nous descendons du bus, après un début de nuit passablement chaotique sur les routes boliviennes, il nous reste 15 minutes à pied pour rejoindre notre auberge. Tout était prévu, car nous l’avions contacté avant et précisé que nous allions arrivés de nuit. Pas de soucis, il y aura un bénévole pour ouvrir la porte.

Sauf, qu’une fois devant la porte et après avoir sonné 4 fois et attendu 15 minutes, il fallait se rendre à l’évidence. Le bénévole devait être profondément en train de dormir ou carrément absent, le saligaud. Bref, on envoie des messages à la gérante qui doit elle être bien au chaud dans son lit.

Bon ça pourrait être pire, il ne pleut pas. Mais quand même… On commence à frapper sérieusement à la porte dans l’espoir que quelqu’un nous entende. Et là miracle, notre sauveur arrive ! Un client de l’auberge ne dormant pas nous a entendus et ouvert la porte. Après quelques minutes, on trouve enfin notre chambre et près d’une heure après notre arrivée à Samaipata nous sommes dans notre lit…

Auberge

On pourrait dire que ça avait très mal commencé avec l’auberge Andoriña, mais après ça nous avons eu un service client irréprochable. La gérante nous a offert la nuit à cause du dérangement et on a même eu droit à 50 % sur la nuit suivante, car le lieu fêtait ses 13 ans. 

Ce soir-là, il y a eu une petite fiesta à laquelle tous les clients ont été conviés. Apéro dînatoire et vins boliviens au programme, autant vous dire que c’était vraiment adorable.

Le lieu est superbement décoré, la gérante est vraiment sympathique et on voit qu’elle fait ça par amour de son travail. On a eu le droit a des petits déjeuners délicieux tous les matins : pains et confiture maison, café ou infusions locales, le tout assorti de fruits frais locaux. La cuisine est très bien équipée et on a même pu utiliser le four de la cuisine familiale pour se faire une soirée pizza !

déjeuner copieux parc amboro deux évadés

Marché

Comme dans toutes villes ou villages, nous visité plusieurs fois le marché local où trouver de quoi se nourrir. Celui de Samaipata n’a pas dérogé à la règle ! On sentait d’ailleurs qu’on était dans une zone beaucoup plus nourricière avec le nombre de fruits locaux mûrs et délicieux que nous avons pu déguster ! Vous trouverez aussi des supers bons pains et empanadas végé avec des farines intégrales.

On vous conseille un passage au petit stand à la sortie du marché qui propose des galettes de yuccas et de fromage. Un délice à manger.

Déambulations

Avec Erwin, rencontré dans l’auberge, nous avons décidé de partir en exploration des terres rouges sur les hauteurs du village. Après quelques minutes, deux chiens sympathiques viennent se joindre à nous. En monte sur les hauteurs pour apprécier la vue sur le village, puis surtout le contraste entre la terre ocre et la végétation luxuriante.

Balade Samaipata parc amboro deux évadés
Balade Samaipata parc amboro deux évadés

En voulant redescendre par un autre chemin, deux chiens assez agressifs ont voulu s’en prendre à nos compagnons poilus… Bon, le sang (de la castagne) de Laura n’a fait qu’un tour et elle a cherché n’importe quel objet pour aider nos nouveaux amis. Quelques grognements et menaces avec bâtons plus tard, nous sommes repartis sur nos pas ! On garde un bon souvenir de cette balade, mais restez vigilants sur les chiens. 😉    

Nos amis les bêtes parc amboro deux évadés

Et ainsi se termine notre série d’article sur la Bolivie. Vous pouvez les retrouver en intégralité ici

Quelle destination bolivienne vous tente le plus?

Et toi, tu en penses quoi de ce que tu viens de lire ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :