Big Island, la diversité d’Hawai’i

L’archipel d’Hawaï situé au beau milieu de l’océan pacifique est composé de 137 îles. Ces constructions volcaniques datent de plusieurs millions d’années, mais c’est seulement depuis 700 ans environ que l’humain a commencé à l’investir et à s’installer sur place. Après avoir passé une semaine sur l’île de Kauai, la plus ancienne, nous sommes allés à la rencontre de son histoire dans la plus récente, mais aussi la plus grande des îles de l’archipel. Portant le nom éponyme à l’archipel, elle est aussi nommée Big Island pour éviter trop de confusion.

Notre séjour nous a permis d’en apprendre plus sur la géologie de l’archipel, sur ses premiers habitants et de voir des volcans en activité ! Un gros programme donc.

Hapuna beach

Géologie

Un des points d’intérêt principal de l’île est de pouvoir observer des volcans toujours en activités au Hawaii Volcanoes National Park situé au sud. Non seulement c’est un lieu spectaculaire à visiter, mais nous y avons aussi appris beaucoup d’informations sur la formation de cet archipel au milieu de l’océan, ce qui est plutôt original.

La formation d’Hawaï, à la rencontre des temps anciens

En effet, les îles volcaniques se construisent souvent au-dessus des zones de collision entre deux plaques qui font s’échapper de la lave. Or à l’endroit où sont situées les îles d’Hawaï, aucune plaque ne se rencontre. L’activité volcanique est due à un point chaud sous la croûte terrestre. Le magma remonte à la surface et s’amoncèle. Quelques milliers d’années plus tard, l’accumulation de magma émerge de dessous les eaux et crée des terres.

Les différentes îles de l’archipel ont été générées par le mouvement de la plaque tectonique pacifique au-dessus du point chaud. Actuellement, une nouvelle île est en formation à Hawaï, nommée Lihoi, qui émergera d’ici dix milles à cent mille ans. C’est aussi pour cela que plus aucune activité volcanique n’est présente dans les îles du nord comme Kauai et O’ahu. Elles se sont tellement éloignées du point chaud qu’aucun de leur volcan n’est désormais en activité.

Big Island la superactive

Par contre, ceux de Big Island le sont encore, notamment Mauna Loa et Kilauea. Ce dernier est en éruption depuis 2012 et plusieurs coulées de lave sont régulières. Il est même possible de les observer s’écouler dans l’océan. Ce qui signifie en fin de compte que l’île continue à s’agrandir.

Carte de l'Hawaiian Volcanoes Park

Où voir des volcans sur Big Island?

Cette partie, qui se trouve au cœur du parc des volcans, n’est pas dangereuse, mais très instable. Des glissements de terrain ont été observés ce qui fait qu’il n’est plus possible actuellement de faire le tour complet de la caldera (cratère) du volcan. Cependant, une des parties en éruption est très visible depuis le Jaggar Museum à l’intérieur du parc. On peut y voir de la fumée en sortir de manière continue et quelquefois un rougeoiement significatif de l’écoulement de la lave.

NPS Hawaiian Volcanoes park - Jaggar Museum NPS Hawaiian Volcanoes park - Jaggar Museum

La visite du Hawaii Volcanoes Park a été un réel plaisir pour nous. Nos deux journées sur place ont été bien remplies. En plus de pouvoir y faire des randonnées, nous avons assisté à un film explicatif sur la formation des îles et une discussion organisée par un ranger sur l’activité volcanique du parc. Chacun peut y trouver son compte et même si le temps n’est pas au beau fixe, comme ça a été notre cas pendant notre passage. En effet vous pourrez profiter du centre des visiteurs et de leurs activités pour en apprendre plus sur les volcans la faune et la flore, entre autres.

NPS Hawaiian Volcanoes parkNPS Hawaiian Volcanoes park

NPS Hawaiian Volcanoes park - Kilauea iki crater NPS Hawaiian Volcanoes park

Prendre de la hauteur avec le Mauna Kea

Vous pouvez vous rendre aussi au sommet du Mauna Kea à 4200 mètres d’altitude, point le plus haut de l’archipel d’Hawaï. Un arrêt au centre des visiteurs à 2800 mètres est obligatoire pour s’acclimater avant d’atteindre la cime. Il est fortement conseillé d’avoir un 4×4 pour effectuer la montée. Cependant, certaines personnes nous ont dit l’avoir fait sans et en étant suffisamment prudent, il n’y a pas de problèmes. Nous n’avons pas tenté notre chance et sommes restés à 2800 pour faire une petite balade d’histoire d’explorer les points de vue.

Mauna Kea Mauna Kea Deux Évadés à Mauna Kea

Mauna Kea

Histoire

Même si les îles ne sont pas tout à fait récentes (86 millions d’années pour le plus vieux des volcans hawaïens), l’occupation humaine date seulement d’il y a 1500 ans. Ce sont des Polynésiens venus du sud de l’océan pacifique, guidés entre autres par les courants marins et les flux d’oiseaux. Avec l’activité volcanique, on pourrait penser qu’ils y aient trouvé un environnement hostile et impropre à l’habitation. Mais, le système écologique de l’archipel était déjà en place depuis longtemps. En effet des oiseaux venus des terres étaient installés, transportant avec eux des graines, qui sont devenues des plantes. Ça a été la première colonisation d’Hawai’i. Ajouté à cela la richesse des fonds marins, ces différentes caractéristiques ont créé un environnement propice à l’intégration des premiers peuples sur les îles.

Plusieurs sites historiques permettent d’avoir un aperçu de la vie de ce peuple de l’océan, de leur installation et culture. Nous en avons visité trois situés dans le nord-ouest. Ils sont tous gratuits et accessibles facilement.

Puako petroglyph archeological preserve

Ce court sentier de randonnée vous emmènera à la découverte d’écritures gravées dans la roche il y des centaines d’années. C’est un des sites archéologiques majeurs d’Hawaï. Il existe d’autres sites de pétroglyphes sur l’île, mais ils sont tous bien moins importants que celui-ci. Le long du sentier vous pourrez observer plusieurs gravures, mais la partie la plus impressionnante arrive à la fin. En effet un grand espace de plusieurs mètres carrés s’offre à vous. Vous pouvez le contourner afin de découvrir les différents symboles et essayer d’imaginer ce que cela pouvait bien représenter.

Puako Petroglyph Puako Petroglyph Puako Petroglyph

Quelques panneaux sont disposés le long du site pour expliquer sa signification. Même si les archéologues ne sont pas certains, il semblerait que ce soit un lieu de dévotion pour le volcan, car les gravures lui font face. La balade n’est pas longue, mais prévoyez de l’eau et un chapeau. Il est conseillé de visiter le site en début ou fin de journée pour éviter la chaleur, mais aussi, car les pétroglyphes se voient mieux avec une lumière douce.

Puukohola Heiau National Historical Site

Un site au bord de l’océan mettant en lumière la vie du roi Kamehameha I, qui permit la réunion des différentes îles de l’archipel. Le lieu est géré par les parcs Nationaux des États-Unis. Un petit bâtiment à l’entrée propose de beaux panneaux explicatifs sur le site et le souverain, apportant plein de précisions sur l’histoire des Hawaïens. Des animations sont aussi offertes régulièrement et vous y retrouverez une boutique. Ensuite, vous pourrez rejoindre un sentier de randonnée qui vous mènera devant un heiau, temple en ancien hawaiien, érigé par le roi en 1791 pour avoir la bénédiction des dieux.

Puukohola heiauPuukohola heiau

Lapakahi State Historical Park

Ce dernier site archéologique est très impressionnant. Cet ancien village de pêcheurs permet d’illustrer de manière très détaillée la vie et les coutumes de ses occupants. Des habitations ont été reconstituées, mais on peut aussi voir les emplacements de stockage de leur canoë, les pierres qu’ils utilisaient pour extraire le sel de l’eau et des jeux qui ressemblent fortement au jeu de dames. Vous pourrez de plus profiter du bord de l’eau pour observer quelques poissons certainement. La balade est très agréable et grâce au dépliant donné à l’entrée du site, vous pourrez avoir accès à toutes les informations nécessaires pour comprendre les différents points d’intérêts.

Lapakahi national park - Récupération de sel Lapakahi national park - jeu de dame Lapakahi national park  

Sous les tropiques

Lorsque l’on a atterri à Kona, l’île nous a montré son visage volcanique. Un désert aride et noir a défilé sous nos yeux pendant que nous conduisions en direction de Waimea. Le contraste entre la luxuriante Kauai, que nous venions de quitter depuis à peine quelques heures, était saisissant. Nous nous attendions presque à ce que le reste de l’île soit de même. Mais finalement, elle est tout aussi tropicale que sa sœur du Nord-Ouest et nous avons pu profiter pleinement de cet aspect-ci pendant notre séjour.

Black sand beach Black sand beach Black sand beach

Marchés fermiers

Nous n’avions pas eu l’occasion d’en faire à Kauai, mais nous nous sommes bien rattrapés sur Big Island car ils y pullulent tout autant, pour notre plus grand plaisir. Bien que nous n’ayons pas visité l’archipel pendant la haute saison des cultures, nous avons quand même pu avoir des produits locaux de premier choix. À nous ananas succulents, bananes goûteuses et énormes avocats. Nos papilles ont été comblées ! Le clou du séjour a été de pouvoir profiter des litchis, leur récolte est en mai et juin. C’étaient les meilleurs de loin que nous ayons mangé de notre vie, chair juteuse et un goût à tomber par terre.

Marché fermier HiloMarché fermier Hilo

Marché fermier Hilo Marché fermier Hilo

Vous l’aurez compris, on vous conseille vraiment d’aller faire vos courses dans des marchés locaux pendant votre séjour à Hawaï. Il y est proposé de très bons prix et des produits de haute qualité !    

À Hilo celui-ci se tient le samedi matin. Ce site internet vous permettra de les trouver facilement.

Noix coco

Hawaiian Tropical Botanical Garden

Lors de notre passage en voiture de Waimea vers Hilo, les paysages verdoyants avec leurs lots de fleurs exotiques nous faisaient de l’œil. Malheureusement, peu d’endroits étaient disponibles pour s’arrêter sur le bord de la route et admirer ces belles perles. Nous avons vite pu satisfaire notre soif de flore locale en allant visiter le Jardin Tropical d’Hawaï à Pepeekeo. Cela a duré au moins 2 heures et les plantes sur place étaient magnifiques. La balade est vraiment haute en couleur et vous en prendrez plein les yeux autant que les narines !  

Hawaiian botanical tropical garden Hawaiian botanical tropical garden Hawaiian botanical tropical garden Hawaiian botanical tropical gardenHawaiian botanical tropical garden Hawaiian botanical tropical garden

Papakolea Beach

Big Island possède une particularité qui est de taille avec sa plage de sable vert. Oui, vous avez bien lu, vert ! Vous avouerez tout de même que ce n’est pas commun. 😉

Celle-ci se situe à côté de South Point (le point le plus au sud des États-Unis), donc plus de 1 h 30 de route depuis Kona ou Volcanoes Park. Mais après toute cette route, vous ne serez pas encore tout à fait près du but. Il vous faudra suivre une randonnée qui vous fera parcourir quelque 8 km allerretour. Vous partirez depuis un parking et longerez la côte avant d’accéder à ce sésame. Ou alors, vous pouvez y aller en 4×4 depuis le stationnement pour 15 $ aller-retour.

Green sand beach

La plage est petite et nous avions la chance de l’avoir pour nous tout seuls, car nous sommes partis assez tôt le matin pour pouvoir en profiter. On ne s’attendait pas à ce que le sable soit si vert, tout au plus un reflet. Mais il l’est vraiment. L’origine de ce sable vient du volcan Pu’u Mahana, situé à proximité et dont la roche est riche en olivine, un minerai. Celui-ci est aussi appelé, le « diamant hawaïen ». Une partie du volcan s’est effondrée vers l’océan et ses roches sont érodées par l’eau. L’olivine étant plus lourde que les autres composants, elle est devenue prédominante sur la plage et lui a donné sa couleur.

Green sand beach Green sand beachGreen sand beach

Quelques conseils

Nous vous conseillons fortement de commencer votre marche tôt pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, il y aura beaucoup moins de monde de bonne heure et ensuite vous aurez vraiment moins chaud. En effet, il n’y a aucune ombre durant la randonnée et le soleil tape sérieusement. Nous sommes partis à 8 h du matin et déjà vers le retour nous commencions à souffrir de la chaleur.

Randonnée Green sand beach

Petite précision, le parking est sûr, mais vous verrez plein de personnes avec des 4×4. Ils proposent de vous faire payer pour faire l’aller-retour retour vers la plage. Il y a des toilettes sur le stationnement, mais ils sont soi-disant pour les « clients » des 4×4. Si vous arrivez tôt, vous aurez peut-être la chance de les voir ouverts sinon n’y comptez pas…

On a testé pour vous : dormir dans des hamacs à Hawaï

Durant deux nuits, nous avions réservé un AirBnB près de Pepeekeo. La particularité de ce logement était que nous dormions dans des hamacs !

Airbnb hammac à PepeekeoAirbnb hammac à Pepeekeo

C’était une sorte de camping de luxe. En effet, on logeait à la belle étoile, mais en possédant toutes les commodités d’un AirBnB classique. Une salle de bain était à disposition tout comme une cuisine intérieure et une autre extérieure. La maison principale a aussi ses chambres à louer.

De plus, le manager est vraiment super cool, il nous a donné des noix de coco du jardin, nous a proposé des bières ou encore a allumé un feu de camp. On a notamment beaucoup apprécié que les logements fonctionnent uniquement à l’énergie solaire, comme souvent à Hawai’i. De quoi réduire son empreinte carbone.

En définitive une expérience très concluante. 🙂

Le logement est situé à 15-20 minutes de Hilo et se trouve juste à côté des chutes d’Akaka. Cela permet donc de faire une escale si vous souhaitez visiter la côte nord-est.

Notre itinéraire

J-1 Arrivée à l’aéroport de Kona et direction notre couchsurfing à Waimea

J-2 Visite des sites historiques du nord de l’île et visite du point de vue sur la Pololu Valley

J-3 Départ vers Pepeekeo avec arrêt au point de vue Waipi’o Valley et Akaka Falls

J-4 Visite du jardin botanique tropical d’Hawaï et snorkling au Richardson Ocean Park

J-5 Départ de Pepeekeo vers le parc des volcans. Arrêt au marché fermier d’Hilo (tous les samedis matin)

Marché fermier Hilo

J-6 Départ vers Mountain View pour notre AirBnB. Arrêt sur la côte vers Kehena beach (une femme y vend des gâteaux bons et vraiment pas cher le samedi et dimanche) et Kaimu (plage de sable noir)

J-7 Visite de Volcanoes Park en faisant la scenic road

J-8 Visite de Volcanoes Park avec différentes randonnées dont Kileau Iki trail

NPS Hawaiian Volcanoes park - Kilauea iki crater

J-9 Retour à Kona avec différents arrêts : Green sand beach et snorkling vers captain cook

Lookout de la Waipio Valley

Connaissez-vous Big Island ?

Qu’est-ce qui vous a le plus plu ?

6 responses to “Big Island, la diversité d’Hawai’i”

  1. Diane dit :

    Très beau carnet de voyage. Vous avez su me passionner ! Et que dire des photos !
    Merci de partager ce bijou de voyage 🙂 Je compte partir moi aussi et cela me donne bien des idées même si malheureusement je ne pourrai pas tout faire.

    • Deux Évadés Deux Évadés dit :

      Merci Diane pour ton message 🙂
      On a toujours envie de tout faire en voyage mais rarement assez de temps! Il faut garder à l’esprit que ce sont nos vacances donc notre conseil est de les préparer à votre image et à votre rythme 🙂 Vous n’en serez que plus heureuse et satisfaite!
      Bon voyage

  2. Gwen dit :

    Carnet de voyage très intéressant ! Je suis française mais installée au Québec depuis 15 ans. Je pars en janvier/février à Hawaii avec au programme Kauai et Big Island. Voyage de 2 semaines probablement. Je compte faire quelques randonnées mais seulement à la journée et me déplacer en auto. J’ai deux questions : 1) Contrairement à Kauai, faut-il louer de préférence un 4×4 à Big Island ? 2) De votre expérience, comment répartiriez-vous les 15 jours entre les 2 iles (il me semble qu’il y a plus de choses à faire à Big Island, non ?) Merci 🙂

    • Deux Évadés Deux Évadés dit :

      Merci Gwen pour ton commentaire 🙂 2 semaines à Hawai’i c’est génial.
      Dans mes souvenirs, les routes dès qu’on s’éloignait des grandes autoroutes étaient mal-entretenues sur Big Island. Je me souviens m’être plusieurs fois fait la réflexion qu’avoir un 4×4 était utile. Pourtant je n’affectionne pas du tout ce genre de voiture. On avait une Jeep Compass et on a fait tout ce que l’on voulait avec pour info 😉 Tu peux aussi monter avec une voiture non 4×4 en haut du Mauna Kea en faisant attention.

      Pour la répartition entre les deux îles, tu peux partir sur 1 semaine chacune. En randonnée à la journée sur Kauai il y a le Kalalau Trail et aussi plein d’autres sur le Waimea Canyon. Tu peux donc consacrer 2 voir 3 jours de randonnée facilement si tu aimes marcher (tu ne seras pas déçu des ballades) ! Après cela il reste 4 jours pour visiter le reste de l’île sur un schéma 7 jours Kauai/7 jours Big Island. Je pense personnellement qu’il y a de quoi bien en profiter aussi en 1 semaine sur Kauai qui est vraiment une belle île, très agréable. Et finalement, il y a toujours beaucoup de choses à visiter de partout, donc des choix sont toujours à faire. Cela dépend si tu aimes plus la randonnée, les activités culturelles ou aquatiques, etc ! Bref, si c’était à refaire je choisirais la même répartition pour le voyage.

  3. Mona dit :

    Bravo aux deux évadés ! et merci pour votre compte rendu magnifique ! nous avons prévu très large pour ce qui sera notre unique voyage à Hawaii … tant qu’à optimiser près de 50 heures de vols … nous visons le mois et demi à cheval sur mars-avril-mai. Soit 4 jours à Oahu pour « s’acclimater » tout en visitant, puis l’île d’Hawaii sur 8 jours (moi j’aimerais 10 j mais mon mari juge que 8 j c’est assez (?)) , Maui 10 j, Lanaï 3 ou 4 j, Kauai 12 jours, et 2-3 jours de retour à Oahu pour dire adieu à Hawaii. Pour nous, ce sont les visites, les paysages, le snorkelling et les randos pas difficiles qui composeront notre périple. Soit 42 ou 45 jours (incluant les A/R). Merci encore !

    • Deux Évadés Deux Évadés dit :

      Merci Mona 🙂
      Vous avez raison d’optimiser, c’est si loin alors autant en profiter pour rester un maximum. Votre découpage est vraiment pas mal 😉 C’est sur que si tu pouvais faire 10 J sur Big Island ca serait top, vraiment ! C’est grand et il y a pas mal de choses à faire. Le snorkeling est vraiment super, Pierre a nagé à quelques mètres d’une tortue (important de garder ses distances pour respecter la faune !). Et au final si tu prends 2 J de plus tu pourras un peu plus explorer et t’improviser des sessions de snorkeling à différents endroits ! Je ne sais pas si cela peut convaincre ton mari, mais j’aurais tenté. 🙂
      J’en profite pour dire que je t’envie de rester 12 J sur Kauai, quel pied cette île aussi. Il y a des balades sympas (non difficiles) dans le Waimea Canyon que l’on n’a pas faites, mais qui nous tentaient bien !
      Si tu y repenses, n’hésite pas à nous faire un retour sur ton voyage 😉
      Bonne planification et bon voyage !
      Pierre

Discutons ensemble !